Cet article date de plus de 3 ans

Mort de Johnny Hallyday : l'hommage de la classe politique de la région

Les hommages se succèdent après la mort la nuit passée de Johnny Hallyday. "Un monument de la chanson française" pour François de Rugy, "Un charisme unique" pour Guillaume Garot...
Johnny Hallyday sur scène à Paris le 15 décembre 2003
Johnny Hallyday sur scène à Paris le 15 décembre 2003 © BERTRAND GUAY / AFP
François de Rugy, le président de l'Assemblée Nationale salue la "bête de scène, (le) monument de la chanson française" précisant que Johnny "était dans (son) panthéon personnel. Il nous a si souvent donné l’envie d’avoir envie."
Pour Guillaume Garot, le député PS de la Mayenne, Johnny c'était "des chansons inoubliables, un charisme unique, un monument du rock".
Marlène Schiappa, la secrétaire d'Etat chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes, cite Tennesse Williams, en référence à la chanson de Jonhny "Quelque chose de Tennesse" : "À vous autres, hommes faibles et merveilleux, qi mettez tant de grâce à vous retirer du jeu..." Le sénateur Bruno Retailleau estime que Johnny laisse "une œuvre populaire qui continuera de marquer des générations de Français."
Stéphane Le Foll, l'ancien ministre socialiste de l'agriculture, estime que "c'est une figure de la France toute entière qui s'en va."

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
johnny hallyday culture musique hommage société