Noirmoutier : la tempête Ciara a fait des dégâts sur les dunes

C'est l'heure du bilan après le passage de la tempête Ciara sur les plages de Noirmoutier. Des parties de dunes se sont écroulées
© La plage de la Cantine à Noirmoutier, après tempête, le 12 février 2020 France Televisions - Boris Vioche
Sous la plage, des pavés... Des pavés d'un ouvrage du 19e siècle refont surface sur la plage, des dunes sont tombées.

La tempête a laissé des traces, comme souvent sur le littoral. L'érosion de la dune à la Guérinière est importante, près de dix mètres par endroit depuis le début de l'hiver, mais pas de quoi affoler les habitants.

"Ça m'inquiète un peu, oui, comme tout le monde, comme on est juste derrière" précise Bruno Lambert habitant de la Guérinière "ceci étant, quand on discute avec les anciens, ça ne les inquiète pas plus que ça, parce qu'apparemment le sable peut revenir, voilà c'est une évolution naturelle quelque part."
 
La plage de la Cantine à Noirmoutier, le 12 février 2020
La plage de la Cantine à Noirmoutier, le 12 février 2020 © France Televisions - Boris Vioche


Le phénomène ne date pas d'hier, c'était le même constat dans les années 80, après un ré-ensablement. C'est un cycle, mais cette fois, il va falloir agir en faisant des travaux afin de reconstruire la dune le sable. 

"On va venir renforcer des endroits qui ont été découverts suite à la tempête, les anciens ouvrages notamment qui ont un rôle de protection des bâtiment et des habitation qui sont en arrière.", nous explique Olivier Fouquet du Service littoral à la Communauté de communes de Noirmoutier.

La zone est donc placée sous surveillance, une étude va également être lancée pour mieux connaître le phénomène d'érosion sur le littoral de Noirmoutier.

Selon la ministre de la Transition écologique et solidaire, Élisabeth Borne, "20 % de nos côtes" sont touchées par l'érosion et donc par des risques d'inondations.

Le ministère veut améliorer la préparation des territoires concernés par la mise en place de solutions fondées sur la nature comme la recréation de dunes, prairies, forêts.
Dans ce cadre, neuf sites, dont Saint-Nazaire, vont être accompagnés par des équipes d'architectes, d'urbanistes, d'ingénieurs pour concevoir des réaménagements permettant plus de résilience. 

►Le reportage de la rédaction :
 
La tempête Ciara a touché les plages de Noirmoutier ©France 3 Pays de la Loire / Maxime Jaglin et Boris Vioche

   
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement architecture et urbanisme architecture nature littoral aménagement du territoire climat réchauffement climatique