Notre-Dame-des-Landes : la bataille de la répartition des terres

Publié le Mis à jour le
Écrit par CA avec MT et ED

Loin des questions d'expulsion et de destructions de cabanes sur la Zad, une bataille essentielle se joue : celle la répartition des terres entre anciens exploitants et nouveaux occupants.

Qui gardera la terre à Notre Dame des Landes ? Lundi, le comité de pilotage examinera en préfecture les dossiers agricoles. Les occupants ont déposé 28 projets. Mais l'ancienne zad suscite les convoitises. Et notamment, celle des anciens exploitants agricoles. Deux fermes seraient concernées par ces rivalités.

L'Etat ne souhaite pas arbitrer pour l'instant. Mais pour les historiques de la lutte contre le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, pas question que les parcelles occupées servent à agrandir les exploitations de ceux qui sont partis.

Ce vendredi, une conférence de presse était organisée par le Collectif des Organisations Professionnelles Agricoles INdignées par le projet d'aéroport (Copain 44). Rendez-vous avait été donné à la ferme laitière de Saint-Jean-du-Tertre à Vigneux de Bretagne. Pour les agriculteurs, une compensation a déjà été versée aux propriétaires historiques du terrain, qui ne seraient plus légitimes à récupérer certaines parcelles. Et c'est désormais l'État qui en est responsable.

► En vidéo, le reportage de Myriam Thiébaut et Thierry Poirier. Intervenants : Willem (éleveur laitier), Marcel Thébault (Copain 44) et Mickaël (céréalier - meunier - boulanger).