• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Notre-Dame-des-Landes : “Il y aura l'évacuation de la Zad” prévient Castaner

Christophe Castaner invité d'Europe 1 le jeudi 18 janvier 2018 / © Capture d'écran Youtube Europe 1
Christophe Castaner invité d'Europe 1 le jeudi 18 janvier 2018 / © Capture d'écran Youtube Europe 1

Christophe Castaner, le délégué général de la République en Marche, a affirmé que "les Zadistes n'ont pas gagné".

Par Fabienne Béranger

"Il y a eu hier deux décisions, la première était d'abandonner ce projet qui était daté, dépassé", a déclaré ce jeudi matin Christophe Castaner sur Europe 1, "la seconde décision qui a été prise hier (...) c'est l'évacuation de la Zad et donc il y aura l'évacuation de la Zad, les zadistes n'ont pas gagné".

"On aurait pu prendre une décision militaire, une décision d'autorité politique pour montrer que "oui, vous voyez, on a de l'autorité, donc on évacue immédiatement", mais "ce qui compte c'est le fond", a poursuivi Christophe Castaner, "cet aéroport était-il bon ? (...) Il n'était pas bon pour la France et y compris pour le territoire".

Concernant l'aspect financier et les compensations au groupe Vinci, choisi pour construire l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, "on va discuter", a annoncé Christophe Castaner, "on va ouvrir la discussion immédiatement, elle s'est faite dès hier, on va discuter avec le groupe Vinci".
"Je vous rappelle que dans le contrat il y a la possibilité que le contrat soit rompu pour des causes exceptionnelles , on peut considérer que nous sommes dans ces causes-là, il y a aura des discussions"
, a-t-il insisté. Parmi ses causes exceptionnelles, "le fait que ce projet qui a été lancé à un moment donné n'est plus d'actualité"

Dans ce dossier, la somme de 350 millions d'euros d'indemnités à Vinci a été avancée.
Christophe Castaner s'est dit "intimement convaincu" que cette somme sera inférieure.
"Comme il s'agit d'argent public on va tout faire pour, effectivement, que l'indemnisation corresponde aux engagements financiers de Vinci, et c'est légitime, mais que ça coûte le moins cher au contribuable", a-t-il ajouté.

► Christophe Castaner au micro d'Europe 1
Castaner Europe 1


Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus