Cet article date de plus de 6 ans

Pays de la Loire : une panne de courant à Paris Montparnasse sème la pagaille dans les TGV

Une panne de courant à Montrouge aux portes de Paris survenue ce matin sème la pagaille sur le réseau des TGV Atlantique, au mieux 35 minutes de retard, au pire 1h45, la perturbation est prévue jusqu'en fin d'après-midi, les correspondances avec les TER seront décalées
Les lignes TGV au départ et à l'arrivée de la gare Montparnasse à Paris souffrent de retards d'une heure et demie en moyenne depuis jeudi matin en raison d'un défaut d'alimentation électrique.
"Depuis ce matin, on passe sur une voie au lieu de deux au niveau de Montrouge", dans les Hauts-de-Seine, une situation qui crée des "goulets d'étranglement", a expliqué un porte-parole de la SNCF. En cause, un "défaut d'alimentation électrique", repéré dès le passage de la première rame ce jeudi matin.
"Il n'y a pas eu d'interruption du trafic mais les circulations sont ralenties, on en détourne aussi sur des lignes qui ne sont pas à grande vitesse", créant des retards d'"une heure quarante-cinq, deux heures maximum", selon ce porte-parole.

Ces retards affectent tous les trains partant et arrivant de Montparnasse à destination de la Bretagne, des Pays de la Loire et de l'Aquitaine. "Nos équipes sont dessus", a expliqué le porte-parole de la SNCF, qui espérait une "reprise normale du trafic en fin de matinée".
Pas de chance, une panne de signalisation va prolonger cette situation perturbée jusque dans l'après-midi. Tous les trains subirons un retard de 20 à 30 minutes. "Nous allons adapter les correspondances selon la densité de circulation", annonce la SNCF. Certains TER pourront donc eux aussi partir avec du retard.

Les clients pourront prétendre au remboursement partiel ou total de leurs billets de trains selon le retard subi, a-t-il assuré.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sncf économie transports