PV injustifiés : l'association défendant les conducteurs va disparaître

Daniel Merlet se présente aux Européennes 2014 / © MaxPPP
Daniel Merlet se présente aux Européennes 2014 / © MaxPPP

Lors d'une assemblée générale le samedi 19 mars, les membres de la Fédération nationale d'entraide aux conducteurs (Fnec), ex-Andevi, ont décidé de dissoudre l'association. Daniel Merlet, son président, estime qu'elle n'a plus lieu d'être.

Par Valentin Gaborieau

Depuis 2011, elle a permis d'aider des centaines de conducteurs qui se retrouvaient dans une situation délicate. Usurpation de plaques d'immatriculation et PV injustifiés, les conducteurs pouvaient compter sur la Fédération nationale d'entraide aux conducteurs pour faire valoir leurs droits. Samedi, ses membres ont décidé de dissoudre l'association dans les mois prochains car "les objectifs sont atteints".

Depuis la création, "le ministère de l'intérieur a bien entendu les revendications, les choses ont bougé et se sont améliorées" constate Daniel Merlet dans des propos rapportés par nos confrères de Ouest-France. Effectivement, le gouvernement a ouvert, en novembre 2015, le portail d'Antai (Agence nationale de traitement automatisé des infractions) qui permet de contester des infractions et suivre son dossier. "Aujourd'hui les PV injustifiés représentent un ou deux dossiers par mois" déclare Daniel Merlet.

L'association a traité près de 150 dossiers en 2015. Une assemblée générale extraordinaire aura lieu au mois de septembre pour décider d'une date de clôture. D'ici là, le traitement des dossiers continue. Daniel Merlet restera au contact des usagers de la route. Il souhaite, par la suite, s'investir dans la prévention et la sécurité routière.

Sur le même sujet

Les + Lus