• faits divers
  • société
  • économie
  • sport
  • football
  • Insolite

Rio 2016 : Margaux Chrétien et Laura Augé, un duo lucide

A 23 ans, la nageuse pratique la natation synchronisée depuis l'âge de 8 ans. Elle représentera la France avec sa partenaire Laura Augié (à gauche sur la photo) / © VALDRIN XHEMAJ - MaxPPP
A 23 ans, la nageuse pratique la natation synchronisée depuis l'âge de 8 ans. Elle représentera la France avec sa partenaire Laura Augié (à gauche sur la photo) / © VALDRIN XHEMAJ - MaxPPP

396 sportifs français sont qualifiés pour les Jx Olympiques à Rio mais seulement 2 en natation synchronisée. Un duo composé notamment de l'Angevine Margaux Chrétien. Pour elles, ces JO sont les premiers et probablement les derniers.

Par Fabienne Béranger

Trente ans de natation synchronisée à elles deux... et quatre années ensemble à travailler leur duo : Margaux Chrétien et Laura Augé ont uni leur rêve de disputer les Jeux Olympiques. 

"Les nations qui sont sur le podium ce sont les Russes, les Chinoises, les Japonaises qui ne font que ça de leur vie alors que nous on mène un double projet. On mène nos études et nos entrainements" constate Margaux.
"En 2013, à nos premiers championnats du monde on était dixièmes. Au dernier championnat du monde, on était huitièmes. Grapiller deux places c'est déjà énorme dans notre sport." surenchérit Laura, "si on pouvait confirmer ça aux JO, ce serait vraiment l'aboutissement".

Margaux et Laura partent lucides mais pas battues. Les deux partenaires tentent d'approcher le synchronisme parfait. C'est technique, physique. Le prix à payer est un engagement total. 
"On n'est plus vraiment sur un stade de développement de grosses compétences mais plutôt à un stade où on affine les choses", explique Julie Fabre, leur entraineur " pour que les qualités des nageuses soient lisibles et reçues par les juges au maximum."

Dans cette fabrique à champion qu'est l'INSEP, Margaux l'Angevine et Laura l'Aixoise ont des expériences de vie assez similaire. Constituer un duo revient ensuite à transformer en atout ce qui rapproche et ce qui différencie.

"Margaux est très créative. C'est elle qui va faire de très très belles chorés"

constate Laura
 





"moi je suis plus terre-à-terre donc je vais plus nous cadrer. Par contre au niveau du physique, il faut être similaire, au niveau du caractère, ça n'a pas d'importance".

Huitièmes des derniers championnats du monde, médaillées de bronze en mars lors du tournoi de qualification olympique, Margaux et Laura vivront à Rio l'une de leur dernière compétition en duo. Margaux, qui a commencé la natation synchronisée à neuf ans à Angers, aura alors 23 ans et demi.   
"Je risque d'arrêter ma carrière l'an prochain, donc je ferai le focus sur mes études et ma nouvelle vie" explique Margaux qui sera "dans un premier temps dans le domaine de l'entrainement''.

Margaux va à Rio avec l'idée de faire peut-être mieux que ses prédecesseurs en duo, Sara Labrousse & Chloé Willhelm, dixièmes des Jeux de Londres en 2012.

A lire aussi

Sur le même sujet

Puy du fou : les chiffres derrière un succès

Les + Lus