Santé : rentrée, le retour des rhynopharingites

© Fred Haslin / Maxppp
© Fred Haslin / Maxppp

C'est un classique de la rentrée scolaire, le retour des rhynopharingites, et des crises d'asthme, observées chez les enfants, indique l'InVS, l'Institut de Veille Sanitaire des Pays de la Loire

Par Christophe Turgis

une forte augmentation des rhinopharyngites et des crises d’asthme a été observée chez les enfants, avec un doublement du nombre de cas en moins d’une semaine. Cette augmentation, habituelle dans les semaines suivant la rentrée scolaire est liée à la circulation d’un virus respiratoire, le rhinovirus. La dynamique semble plus importante que l’an dernier. Le pic de passages aux urgences pédiatriques pour asthme est attendu pour la semaine prochaine.


La faute aux rynovirus

Les rhinovirus sont une espèce de virus appartenant à la famille des Picornavirus. Leur nom vient du fait de leur adaptation spéciale pour croître dans les voies nasales. Leur température de croissance optimale, aux alentours de 33 °C, pil poil celle que l'on mesure à l’intérieur de voies nasales ! Ils sont l’agent causal principal du rhume, la rhinite, chez l’humain. Le premier fut découvert en 1956. Au début du 21ème siècle,on dénombre plus de 100 sérotypes différents de rhinovirus humains connus.


Famille et école comme lieux de contagion

On retrouve les rhinovirus partout à travers le monde, mais les infections sont plus fréquentes dans les pays tempérés, en automne et en hiver. Ils frappent surtout les communautés (école, famille, etc.). Un adulte va se faire infecter une à deux fois par année, ceci est dû au nombre élevé de sérotypes, et aussi au fait que l’immunité locale contre une sur-infection soit de courte durée. Les virus se transmettent de façon aérienne par gouttelettes et par des sécrétions nasopharyngées en aérosol. Ces virus sont extrêmement résistants dans l’environnement, car ce sont des virus nus. Ce qui leur donne l’avantage de pouvoir survivre longtemps sur une surface inerte.

A lire aussi

Sur le même sujet

Vendée : le Roller-derby

Les + Lus