• faits divers
  • société
  • économie
  • sport
  • football
  • Insolite

À Allonnes, en Sarthe, il n'y a pas que les jeunes qui cueillent le muguet

Cueillir les pommes, les melons, le muguet, voilà des petits jobs saisonniers qui ont toujours dépannés. Attendus par les plus jeunes, désormais les chômeurs sont aussi sur les rangs. Pour eux aussi, même passé la cinquantaine, ces quelques jours sont plus que bienvenus.

Par Raphaëlle Besançon

"Il peut faire très chaud, ou pleuvoir, donc préparez-vous!" Valérie Hoigne, conseillère Pole Emploi explique ce qui attend les futurs cueilleurs de muguet. Face à elle, des jeunes mais aussi des plus âgés. "J'ai 52 ans et je ne rêve pas. Je sais que maintenant j'ai plus d'options. Donc ce qui passe, je le prend", explique l'un des cueilleurs. 

À Allonnes, 480 personnes cueilleront le muguet

En Sarthe, Bigot fleurs c'est un peu le rendez-vous des étudiants au mois d'avril. Le moyen de se faire un peu d'argent en ramassant les fameuses clochettes blanches. Il recrute sa petite main d'oeuvre via Pole emploi. Près de 480 personnes travailleront pendant les deux dernières semaines d'avril et devraient toucher entre 260 € à 300 €.

Cette année, l'âge des cueilleurs s'étire: " Il n'y a pas de petits emplois, même sur des périodes courtes, explique Valérie. Les personnes sont volontaires donc notre rôle c'est aussi de valoriser ces emplois là."

Les cueilleurs devraient également être nombreux en Loire Atlantique, premier département producteur de muguet en France, qui a lui seul fournit 83% de la cueillette.

Reportage de Willy Coilin et Marc Yvard:
Bigot Fleurs recrute jeunes et moins jeunes

 

Sur le même sujet

Circuit Bugatti : dernier départ du Grand Prix Meule Bleue

Les + Lus