• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

24h du Mans 2019 : paroles de fans

Le virage Dunlop est apprécié par beaucoup de spectateurs pour suivre les 24h du Mans / © Cécile Claveaux
Le virage Dunlop est apprécié par beaucoup de spectateurs pour suivre les 24h du Mans / © Cécile Claveaux

Entre les fans et les 24h du Mans c’est une longue histoire d’amour. Beaucoup de spectateurs du monde entier viennent depuis des années. France 3 Pays de la Loire est allé à leur rencontre.

Par Cecile Claveaux

Damien, 38 ans, de Saint-Raphaël (83), 2ème année aux 24h
 
Damien vient pour la deuxième fois au 24h du Mans / © Cécile Claveaux
Damien vient pour la deuxième fois au 24h du Mans / © Cécile Claveaux
 " C’est la deuxième année que je viens. J’aime bien l’ambiance sur le circuit, pouvoir approcher les pilotes. J’aime Fernando Alonso et les français aussi. J’espère une victoire d’Alonso. Mon endroit préféré sur le circuit c’est la tribune DUNLOP. C’est là que l’on voit le mieux les voitures arriver. C’est mémorable. Je suis arrivée dimanche pour le pesage et je suis tous les évènements de la semaine".  

 Bruno, 54 ans, de Normandie (27) vient depuis 32 ans aux 24h
 
Bruno est un pur fan il vient aux 24h du Mans depuis 1987 / © Cécile Claveaux
Bruno est un pur fan il vient aux 24h du Mans depuis 1987 / © Cécile Claveaux

"Je viens depuis 1987 aux 24h du Mans. Je suis "un pur fan" cela signifie qu’une fois que l’on y a gouté une fois c’est pour la vie. J’ai même acheté la nouvelle casquette de cette année. Je craque à chaque fois. Je viens avec des amis. Je suis arrivé mercredi et je repars lundi matin. J’aime l’ambiance, la course les pilotes. Cette année je ne suis pas d’équipes en particulier. Je pense que Toyota arrivera encore en tête sauf si Rébellion arrive à faire le forcing. Je pense qu’Aston Martin est bien placé en catégorie GTE Pro. Sur le circuit j’aime bien le passage du Tertre Rouge, le raccordement ou la ligne droite des Hunaudières".

Lisette, 62 ans, de Seine et Marne (77) vient depuis 10 ans aux 24h
 
Lisette a été initiée aux 24h du Mans par son compagnon il y a dix ans depuis elle adore. / © Cécile Claveaux
Lisette a été initiée aux 24h du Mans par son compagnon il y a dix ans depuis elle adore. / © Cécile Claveaux

"Je viens depuis une dizaine d’année. Mon compagnon est un fan du Mans et à force qu’il m’emmène j’y ai pris goût. Je ne connais pas tous les pilotes cette année mais j’apprécie Fernando Alonso. Sur le circuit j’aime bien le passage du Tertre Rouge et Arnage. C’est à cet endroit qu’il y a beaucoup de choses qui se passent dans la course comme des sorties de route ou des dépassements. Nous sommes arrivés mercredi. Nous essayons d’assister à tout et surtout à la parade des pilotes. J’aime l’organisation et le décor".

Guilhem, 26 ans, de l’Essonne (91), vient aux 24h depuis 3 ans.
 
Guilhem aime particulièrement l'écurie Porsche / © Cécile Claveaux
Guilhem aime particulièrement l'écurie Porsche / © Cécile Claveaux

"Je viens au 24h du Mans depuis trois ans. J’aime la course et particulièrement Porsche. Sur le circuit j’aime bien Mulsanne, Arnage et la ligne droite des Hunaudières. Je viens jeudi pour les essais et vendredi pour la parade des pilotes. Ce week-end je suivrai la course depuis chez moi".  

Marie-José 71 ans, de Tours (37), vient depuis plus de 50 ans
 
Marie-José vient depuis plus de 50 an aux 24h et elle ne s'en lasse pas. / © Cécile Claveaux
Marie-José vient depuis plus de 50 an aux 24h et elle ne s'en lasse pas. / © Cécile Claveaux

"Je viens depuis des années. Je suis mariée depuis 48 ans et je venais déjà bien avant d’être mariée. Mon mari venait en mobilette. Il m’a fait connaître cette course et depuis nous venons tous les ans mais en voiture maintenant.  J’aime bien l’ambiance, le bruit des bolides. Cette année je connais moins bien les équipes sauf Fernando Alonso. Je trouve dommage qu’il y ait moins de constructeurs dans les équipes. Il y a moins de suspense. Sur le circuit j’aime bien le virage Dunlop. C’est là qu’il y a le plus de spectacle".
 

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus