Aux 24 Heures Vélo du Mans, une équipe de transplantés pour informer sur le don d'organes

Aux 24 Heures Vélo du Mans, l'équipe Trans-forme court pour sensibiliser le public et les autres concurrents et informer sur la greffe et sur le don d'organes.

Parmi les 580 équipes à participer aux 24 Heures du Mans vélo, il y en a une pour qui le chrono n'a pas la même importance. Trans-forme est une équipe composée de 8 cyclistes avec un point commun : ils sont tous transplantés.

"Pour moi, c'est une renaissance bien sûr. Cela fait 21 ans bientôt que je suis greffé du rein. Pour l'instant, ça marche bien donc donnez. Une seconde vie est possible derrière", lance Christophe Gabarit, cycliste vendéen.

Pour terminer la course, sur le fameux circuit Bugatti, les 8 coureurs transplantés enchaînent les relais d'une heure, 3 chacun donc pour arriver aux fameuses 24 heures.

"La pratique sportive permet la réhabilitation des greffés"

"Toutes les études prouvent que la pratique sportive permet la réhabilitation des greffés et des dialysés, en stimulant son système immunitaire, ce qui prolonge la vie de son greffon et sa vie tout simplement", explique Pascal Cymer, cycliste pour l'association Trans'forme.

Trans'forme a réussi à terminer la course en 454e position et à faire 173 fois le tour du circuit Bugatti du Mans, ce qui représente 724 kilomètres. Une belle performance pour sensibiliser au don d'organes.

Les championnats du monde des transplantés en ligne de mire

Mais l'aventure ne s'arrête pas ici pour l'équipe cycliste. Pascal Cymer et deux autres coureurs vont participer au championnats du monde des transplantés, en Australie, au printemps 2023.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Pays de la Loire
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité