Décès de Jean-Claude Boulard :"si on peut être pape à 76 ans, on peut être maire à 70 !"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Fabienne Béranger avec Olivier Quentin
© S. Lagoarde (Agence Waap!) pour la Mairie du Mans

Il avait ainsi répondu aux questions sur son âge au moment où il se représentait aux municipales du Mans. C'était en 2014. Jean-Claude Boulard décédé dans la nuit de jeudi à vendredi avait commencé sa carrière politique dans les années 70.

On le savait malade depuis plusieurs mois, Jean-Claude Boulard, le maire du Mans, est décédé la nuit dernière d'un cancer.

Jean-Claude Boulard, socialiste, avait été élu à la mairie du Mans le 24 mars 2001, succédant au communiste Robert Jarry.

Né le 28 mars 1943 à Nantes, « par accident » nous confiera-t-il en février 2014, il suivra sa scolarité en primaire à Saint-Marceau dans la Sarthe avant de partir à Paris effectuer ses études secondaires au lycée Henry IV.

Diplômé de Sciences Po, détenteur d’une licence de sociologie à la Sorbonne, Jean-Claude Boulard intègrera l’ENA en 1966 avec la promotion Turgot. Celle-ci compte notamment Jean Drucker, fondateur de la chaine M6 et l’ancien secrétaire d’Etat et ex-maire du Havre Antoine Rufenacht. Il entame alors une carrière au Conseil d’Etat.

Engagement politique dans les années 70


Pour autant l’engagement politique le prend relativement tôt : d’abord adjoint au maire de sa commune de Saint-Marceau, Jean-Claude Boulard est élu conseiller général du canton de Ballon en 1976 et décide de se présenter aux élections municipales au Mans en 1983 sous l’étiquette PS-PRG.

Troisième au premier tour, sa liste fusionne avec celle du maire sortant Robert Jarry. Il est élu président de la communauté urbaine du Mans en 1983 et remporte la 5ème circonscription de la Sarthe à l’occasion des législatives de juin 1988.

Battu lors des législatives de 1993, il retrouve son poste de député à l’occasion des élections anticipées de 1997.

Elu Maire du Mans en 2001


Lors des élections municipales de 2001, Jean-Claude Boulard succède à Robert Jarry à la tête de la ville du Mans, s’imposant au second tour avec 51.65% des voix avec une liste d’union.

Il ne se représente pas aux législatives de juin 2002 mais sera élu sénateur en octobre 2014. Poste qu’il quitte en septembre dernier pour conserver la mairie du Mans, dans le cadre du non-cumul des mandats.


Soutien d'Emmanuel Macron


En janvier 2017, à l’occasion de la Présidentielle, Jean-Claude Boulard annonce qu’il apporte son soutien à la candidature d’Emmanuel Macron.

Dans un communiqué de l'Elysée, Emmanuel Macron lui rend hommage ce vendredi matin : "Le Président de la République perd, à titre personnel, un ami et un soutien de la première heure. Il adresse à son épouse, à sa famille, à ses collaborateurs,
à ses nombreux amis, à ses administrés, ses sincères condoléances".


Parallèlement à sa carrière politique, Jean-Claude Boulard menait une carrière d’écrivain. A son actif, une douzaine d’ouvrages. "C’est mon monde à moi, mon monde romanesque", nous confiait-il en février 2014. Il venait de terminer son 14ème roman "Fragments".

Sa première adjointe, Isabelle Sévère assurera l'interim jusqu'à l'élection d'un nouveau maire par le Conseil Municipal.

Un registre sera été mis à disposition du public dans l'après-midi à l'Hôtel de Ville du Mans.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.