Le Mans : grève des conducteurs à la Setram, circulation perturbée des bus ce vendredi

Les grévistes demandent des conditions de travail "respectables". 71% de conducteurs de la Setram étaient en grève ce vendredi 7 mai d’après l’intersyndicale CFDT-FO. La plupart des bus ont été bloqués au dépôt dès le matin. La situation devait redevenir normale en fin de journée.

Les conducteurs de la Setram demandent des conditions de travail respectables, le piquet de grève a bloqué les bus à la sortie du dépôt au Mans
Les conducteurs de la Setram demandent des conditions de travail respectables, le piquet de grève a bloqué les bus à la sortie du dépôt au Mans © France Télévisions

Le dépôt des bus de la Setram était bloqué depuis ce vendredi matin 7 mai par des manifestants, pour cette troisième journée de mobilisation à l’appel de l’intersyndicale CFDT-FO.

Les manifestants se sont postés des deux côtés du dépôt, situé Boulevard Demorieux et avenue Pierre Piffault. “On a demandé à négocier trois fois avec la direction et on a été repoussé trois fois”, témoigne Bruno Peltier, syndicaliste FO. Des négociations avec la direction de la Setram sont prévues mardi matin 11 mai.

Parmi les revendications, les grévistes réclament “des conditions de travail respectables : des pauses suffisantes, au moins vingt minutes pour les chauffeurs de tramways” et regrettent “l’abandon des gestes barrières du premier déconfinement. Pendant le confinement, l’entrée dans les bus et les tramways ne se faisait plus par l’avant, les conducteurs ne rendaient pas la monnaie, et sur la désinfection, on s’est aperçu que les véhicules n’étaient pas désinfectés comme ils devraient l’être”, explique Bruno Peltier.

Ce vendredi, aucun bus n’a circulé le matin, hormis ceux des lignes scolaires (sauf la ligne 131) et les lignes 30, 31, 32 et 35 qui ont conservé leurs horaires habituels. Les tramways ont quant à eux adopté les horaires du dimanche. La mobilisation devait être levée vers 16h.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports urbains économie transports mobilité