Le Mans : le rappeur sarthois The Vivi exclu de The Voice à cause de tweets racistes et homophobes

Le chanteur sarthois The Vivi est contraint par la production de quitter le télé-crochet The Voice à cause de tweets racistes et homophobes postés alors qu'il avait 17 ans.

Le rappeur The Vivi est contraint d'arrêter le télé-crochet The Voice.
Le rappeur The Vivi est contraint d'arrêter le télé-crochet The Voice. © Capture d'écran The Voice

Samedi dernier, les quatre fauteuils se sont retournés quand Vincent Pois alias The Vivi a interprété Suicide social, un titre du chanteur Orelsan.

Le jeune artiste de 21 ans, originaire de Fresnay-sur-Sarthe a fait l’unanimité en proposant au jury du télé-crochet The Voice une prestation de rap qui a par ailleurs suscité un grand engouement sur le web. "Tu m’as décroché les poils", complimente Vianney, le chanteur choisi par The Vivi comme coach pour la suite de la compétition. Une joie de courte durée pour le jeune artiste. 

Le lendemain de sa prestation, des internautes ont partagé des tweets à caractère raciste et homophobe, postés alors qu’il avait 17 ans. Quelques heures plus tard, le chanteur s’excuse sur le réseau social Instagram, "je demande pardon à toutes les personnes que j’ai pu offenser avec ces messages honteux". The Vivi plaide l’erreur de jeunesse.

"En relisant ces messages, j’éprouve un sentiment de honte. Ce sont des propos de cours de récré d’un ado inconséquent qui me font froid dans le dos", regrette-il. Le jeune homme a par ailleurs fermé son compte Twitter. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par TheVivi (@vincent_thevivi)

 

Fin de la compétition pour le Sarthois

Le mea culpa n’a pas suffi pour passer l’éponge. Lundi 22 février, la boîte de production ITV Studios France a annoncé que le jeune candidat sera exclu de l’émission, après avoir pris connaissance des excuses du chanteur, jugées sincères. "Nous avons été extrêmement choqués par ces tweets qui sont à l’opposé des valeurs d’inclusion et de tolérance prônées par The Voice", indique le communiqué de presse.

Il n’est pas le premier candidat à arrêter la compétition suite à des propos polémiques sur internet. En 2018, Mennel, une candidate de The Voice avait décidé de quitter l’émission après que des messages complotistes postés deux ans auparavant ont ressurgi sur la toile.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
musique culture télévision médias réseaux sociaux société