Le Mans : élan de solidarité pour la clinique du Pré après le vol de ses voiturettes

Comme la clinique du Pré au Mans, l'hôpital de Valenciennes, dans le Nord, est équipé de ces voiturettes électriques. / © FRANCOIS LO PRESTI / AFP
Comme la clinique du Pré au Mans, l'hôpital de Valenciennes, dans le Nord, est équipé de ces voiturettes électriques. / © FRANCOIS LO PRESTI / AFP

Plusieurs personnalités ont annoncé faire des dons à la clinique du Pré au Mans, après le vol des véhicules miniatures qui conduisaient les enfants au bloc opératoire.

Par Tristan Baudenaille-Pessotto

L’histoire a ému jusqu’au plus haut niveau du sport français.

Depuis plusieurs jours, la solidarité s’organise après le vol de deux voiturettes électriques, le 12 septembre dernier à la Clinique du Pré au Mans.

Elles servaient à conduire les enfants au bloc opératoire de manière ludique.

Lundi dernier, dans son émission, l’animateur de télévision Cyril Hanouna a promis d’acheter aux enfants de nouvelles voiturettes.

Et aujourd’hui, le journaliste sportif Julien Fébreau a annoncé sur Twitter que le pilote de Formule 1 Romain Grosjean, touché par cette histoire, aurait lui décidé d’offrir gracieusement dix véhicules électriques à la clinique.
 
Mais ce n’est pas tout. Toujours d’après Julien Fébreau, le constructeur italien Ferrari a pris contact avec la clinique pour proposer son aide. Tout comme la marque française Renault qui s’est engagée à envoyer des peluches aux enfants.

Quelque peu dépassée par les évènements et refusant de profiter de cette affaire, la clinique a décidé de ne plus répondre aux médias.

Peu après le vol, on indiquait au sein de l’établissement avoir peu d’espoir de retrouver les coupables. " C'est mission impossible. J'ai une collègue qui surveille Le Bon Coin pour voir s'il y a une revente, mais c'est compliqué. "

La clinique organisera cependant une conférence de presse une fois le soufflé retombé…

Une cagnotte est toujours en ligne pour soutenir l’établissement. Elle dépasse désormais les 10 000 € de dons.

L’argent supplémentaire récolté devrait profiter à d’autres hôpitaux. 

► À revoir le reportage consacré à ces voiturettes par une de nos équipes.
 

 

Sur le même sujet

Eau et pesticides : la situation des Pays de la Loire

Les + Lus