Le Mans : un projet de béguinage va voir le jour en 2020

Les espaces de convivialité au sein du béguinage permettent aux résidents de se retrouver. / © Marc Yvard / France 3 Maine
Les espaces de convivialité au sein du béguinage permettent aux résidents de se retrouver. / © Marc Yvard / France 3 Maine

Derrière ce terme hérité du moyen-âge se cache un nouveau type d'habitat pour personnes âgées ou handicapées. Il s'agit de logements privatifs, dotés d'espaces de convivialité communs. L'objectif : rompre la solitude et faire marcher la solidarité.

Par Yann Ledos

Solitude, isolement, exclusion, autant de difficultés qui peuvent être éprouvées par les personnes âgées.

C'est pour répondre à ces problématiques que l'association Vivre en Béguinage, basée à Perpignan, a créé cette forme d'habitat groupé, destiné aux seniors.

Concrétement, il s'agit de petites unités, appartements ou maisons individuelles, regroupées au sein d'un même espace et qui partagent plusieurs lieux de convivialité : cuisine, salle à manger ou encore espace télévision.
 
Le béguinage de Tours-Nord comporte seize logements, du F2 au F3. / © Marc Yvard / France 3 Maine
Le béguinage de Tours-Nord comporte seize logements, du F2 au F3. / © Marc Yvard / France 3 Maine

Les personnes ciblées sont majoritairement âgées, mais ces logements ne leur sont pas réservés : les espaces sont conçus pour accueillir des personnes à mobilité réduite pour conserver au maximum les possibilités d'autonomie.

Les personnes à faibles revenus sont ici prioritaires : le béguinage offre une solution alternative aux placements en EHPAD ou en institutions privées parfois très coûteuses. 

L'idée de ces béguinages est aussi de tisser des liens entre voisins, en privilégiant la bienveillance, la solidarité entre résidents et l'entraide mutuelle.
 
Chaque logement est privé, les résidents sont libres de participer à la vie collective du béguinage. / © Marc Yvard / France 3 Maine
Chaque logement est privé, les résidents sont libres de participer à la vie collective du béguinage. / © Marc Yvard / France 3 Maine


Un gardien-veilleur vient, en appui, nouer des contacts avec les résidents et répondre à toutes leurs sollicitations dans le domaine de la vie courante.

Enfin, le plus de ces résidences est d'offrir des chambres d'hôtes, accessibles à prix raisonnés, destinées aux familles des résidents, pour maintenir des liens familiaux.

Au Mans, une vingtaine de logements devraient voir le jour d'ici le second semestre 2020, à proximité du centre-ville.

Un autre projet est en cours à Angers, il devrait aboutir en 2021.

► À découvrir notre reportage au béguinage de la Tourangelle en Indre-et-Loire.

 

Sur le même sujet

Vendée : le Roller-derby

Les + Lus