• faits divers
  • société
  • économie
  • sport
  • football
  • Insolite

Prieuré de Vivoin, nord Sarthe : un pôle culturel en zone rurale à l'avenir incertain

Le prieuré de Vivon restera-t-il un pôle culturel en zone rurale ? / © France 3 Pays de la Loire
Le prieuré de Vivon restera-t-il un pôle culturel en zone rurale ? / © France 3 Pays de la Loire

A Vivoin, dans la Sarthe, le prieuré du XIIIème siècle abrite chaque année de nombreux événements culturels. Mais le département, propriétaire du lieu veut s'en séparer. Une décision qui inquiète les habitants et les associations locales. 

Par FB avec Quentin Duval

Un bâtiment du XIIIème siècle, à l'avenir plutôt brumeux. 
Pour essayer d'y voir plus clair, un collectif a été créé en décembre dernier. Parmi les membres, des Vivoinais, des artistes, tous mobilisés pour sauver le prieuré.

"Ça représente déjà une certaine aura de Vivoin, mais que de Vivoin, ça va au delà" explique Sylvie Brard, initiatrice du collectif pour le prieuré, "ça représente une ouverture, parce que la culture, je pense que c'est un ouverture nécessaire". 

Chaque année, le Prieuré de Vivoin accueille des troupes de théâtre, des expositions ou des jeunes musiciens en classe d'été. 
Un pôle culturel en zone rural, connu dans tout le département. 
Le prieuré de Vivon dans le nord Sarthe / © France 3 Pays de la Loire
Le prieuré de Vivon dans le nord Sarthe / © France 3 Pays de la Loire
Avec son association, Jean-Pierre Rossard organise des concerts, cette année, ce sera peut-être la dernière fois. 

"On est dans l'incertitude complète, le vendre, pour qui, pour quoi, pour en faire quoi ? Ça va être difficile", explique Jean-Pierre Rossard, président de l'association "Le lion et le pélican" "je comprends les choix du Conseil départemental mais ça nous verse le coeur parce que c'est un bâtiment que j'ai vu vivre intensément pendant des années et des années. De le vois comme ça mourir çà à petit feu, ça me chagrine beaucoup".

Mais le Prieuré coûte cher au département, près de 200 000€ de frais de fonctionnement par an. 
Pour le Conseil départemental, c'est désormais à la communauté de communes de prendre en charge le lieu.

"On n'a plus tout à fait les moyens d'aller sur tout le territoire. Soir les communautés de communes, en l'occurrence celle-ci peut s'en emparer et on l'accompagnera et si jamais la communauté de communes n'a pas les moyens, il faudra se rendre à l'évidence qu'on ne peut pas continuer, nous, collectivité, à porter de type d'établissement", précise Véronique Rivron, présidente de la commission attractivité au Conseil départemental de la Sarthe.

Le lieu pourrait être légué pour 1€ symbolique. Si la communauté de communes refuse de reprendre le flambeau, le Prieuré de Vivoin pourrait tomber dans le domaine privé et fermer ses portes au public. 

► Le reportage de notre rédaction
Prieuré de Vivoin

 

Sur le même sujet

travaux pont de Cheviré

Les + Lus