• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Sarthe : Marlène Schiappa annonce la reprise des IVG à l'hôpital du Bailleul

Depuis janvier dernier, le centre hospitalier du Sarthe et Loir ne pratiquait plus d'avortement, faute de médecins.
Depuis janvier dernier, le centre hospitalier du Sarthe et Loir ne pratiquait plus d'avortement, faute de médecins.

Elles avaient cessé depuis début 2018, suite au départ d'un médecin et après le refus de plusieurs de ses confrères. Les IVG reprendront fin septembre à l'hôpital du Bailleul, entre Angers et Le Mans.

Par Eleonore Duplay

"L'IVG est un droit", a rappelé Marlène Schiappa,"aucune femme en France ne peut être empêchée dans les faits d'accéder à l'IVG, en Sarthe comme ailleurs".

À l'hôpital du Bailleul, situé dans la Sarthe entre Le Mans et Angers, la secrétaire d'Etat à l'égalité entre les femmes et les hommes vient d'annoncer la reprise de l'activité d'IVG pour la fin du mois de septembre. 
Depuis le début de l'année 2018, l'établissement avait cessé de pratiquer les interruptions volontaires de grossesse, suite au départ en retraite d'un praticien, et au refus de 3 des 4 autres médecins obstétriciens, qui avaient  fait valoir leur clause de conscience.
 
Marlène Schiappa annonce la reprise des IVG à l'hôpital du Bailleul

Les patientes avaient été réorientées à 50 kilomètres, vers les hôpitaux les plus proches au Mans et à Angers.

La nouvelle organisation s'articulera autour "du médecin, qui n'a pas fait valoir sa clause de conscience, et dont le temps de travail est passé de 60 à 100% au 1er juillet (...) et des sages-femmes de l'établissement qui pourront réaliser les IVG médicamenteuses (50% des actes) sous la responsabilité du médecin", indique le ministère.
Une continuité sera par ailleurs assurée sur les périodes de non-présence du médecin dans l'établissement par les établissements de santé environnants. Le nouveau dispositif sera évalué début 2019. 

Le centre hospitalier du Sarthe et Loir doit également recruter un nouveau médecin à temps partiel début 2019, mais il trouve peu de candidats. Le poste est ouvert depuis novembre 2017.

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus