Sarthe : Multiplication des tests Covid-19 en zones rurales

L’Agence Régionale de Santé des Pays de la Loire et ses partenaires ont considérablement intensifié le nombre de tests de la COVID-19 ces dernières semaines. C’est notamment le cas dans les zones rurales de la Sarthe.

Dépistage Covid-19 à Sillé-le-Guillaume (Sarthe) - Septembre 2020
Dépistage Covid-19 à Sillé-le-Guillaume (Sarthe) - Septembre 2020 © Kanwaljit Singh - France Télévisions
Une première campagne de dépistages vient de prendre fin. Ces dernières semaines les tests ont été multipliés grâce à des points de dépistages mobiles.

Aller à la rencontre de la population rurale de la Sarthe pour dépister un maximum, c’est l’objectif de l’Agence Régionale de Santé des Pays de la Loire et du département.
Dans ces zones, les laboratoires et centres de santé sont quasi-inexistants et pour beaucoup de personnes, se rendre dans les grandes villes pour se faire tester reste compliqué.
C’est le cas de Chantal, 62 ans, rencontré dans un point mobile installé à Sillé-le-Guillaume. La retraitée vit dans une commune voisine : « Je trouve ça bien, pour moi qui vit en zone rurale ce n’est pas simple de me rendre au Mans pour me faire dépister, je ne suis pas véhiculée et même si je me rendais dans un laboratoire en ville, je crains de devoir attendre des heures pour pouvoir me faire dépister ».

En collaboration avec le SDIS 72, l’Agence Régionale de Santé a lancé une première campagne de dépistages dans quatre communes rurales de la Sarthe (Beaumont-sur-Sarthe, Saint-Calais, La Ferté-Bernard et Sillé-le-Guillaume).
Sous une tente qu’ils montent de villages en villages, les pompiers prennent en charge ceux qui veulent être testés : « On est là pour augmenter l’échantillon de population vers le dépistage, des personnes qui, souvent, vivent loin des laboratoires et des centres médicaux. Là ça permet d’avoir un réel service de proximité » nous explique le Docteur Claude Mougeolle, médecin chef du service de santé du SDIS de la Sarthe.
Ils sont présents un ou deux jours sur place pour dépister mais également rassurer et informer la population.

Dépister davantage en zones rurales


Dépister plus en milieu rural est l’une des stratégies de l’Agence Régionale de Santé des Pays de La Loire dans le cadre de la nouvelle organisation pour mieux prioriser les tests, une demande du Gouvernement.
Pour pourvoir agir, 32 points de prélèvements éphémères de type « barnums » sont mis en place dans la région. Des points qui devraient se multiplier dans les territoires ruraux de la Sarthe car ici on compte plus de 63 cas positifs pour 100000 habitants, un chiffre au-dessus du seuil d’alerte.
Pour Stephan Domingo, directeur de la délégation territoriale Sarthe pour l’ARS : « Sur cette campagne, on constate des taux de positivité élevés et c’est justement cela que l’on recherche. On veut identifier les personnes positives dans ces zones, les mettre à l’abri et ainsi permettre de limiter la circulation du virus au maximum sur ces territoires ».

Cette première campagne de dépistages, à travers ces points éphémères en zones rurales, a permis le dépistage de plus de 1500 personnes.
Les résultats de ces tests n’ont pas encore été communiqués.




 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société ruralité