SNCF : la consolidation et la fiabilité du réseau ferré régional en 2021

Robustesse, régularité et ponctualité, c'est le credo du directeur régional de SNCF Réseau. SNCF Réseau veut faire table rase des disfonctionnements du réseau régional, après une année 2020 "historique" en termes d'investissements, 380 millions d'euros, 2021 sera l'année du retour à la régularité.

La SNSF Réseau va investir 230 millions d'euros en 2021 dans le renouvellement du réseau ferroviaire des Pays de la Loire pour garantir sécurité et ponctualité
La SNSF Réseau va investir 230 millions d'euros en 2021 dans le renouvellement du réseau ferroviaire des Pays de la Loire pour garantir sécurité et ponctualité © Christophe Turgis / France Télévisions

 

L'année 2020 a été "historique" selon Christophe Huau, le directeur territorial Bretagne-Pays de la Loire de la SNCF Réseau. Et pour deux raisons: par le niveau d'investissement jamais réalisé en une seule année, 380 millions d'euros, et parce que c'était aussi l'année de la crise sanitaire qui a passablement compliqué les choses.

La SNCF Réseau, c'est la SNCF des rails, des ponts, des tunnels, des signaux. La SNCF qui permet aux trains, quel qu'en soit l'exploitant, de pouvoir partir et arriver à l'heure. Et c'est un chantier colossal. Si le réseau ferré de la région des Pays de la Loire est plutôt en bon état désormais, il convient de continuer à le maintenir à un bon niveau de service en rationalisant les dépenses.

2021 sera donc une année en retrait avec 230 millions d'euros investis dans le renouvellement des voies et des aiguillages principalement.

"Les irrégularités internes, comme les disfonctionnements des aiguillages, les signaux, sont globalement maitrisés. Les irrégularités externes, comme les intempéries, la faune, le végétal, il nous faut encore travailler" indique le directeur territorial. Qui ajoute, "on empêchera pas les tempêtes ni les feuilles mortes de tomber à l'automne, mais on peut anticiper, pour éviter les irrégularités". Et faire en sorte que les trains partent... et arrivent à l'heure en toutes circonstances. Ou presque. Tenir le budget, est un objectif stratégique de l'entreprise qui doit garantir une stricte équité avec les nouveaux entrants.

 

Les grands chantiers en cours

Fin juillet 2021, la SNCF Réseau aura terminé le chantier de renouvellement intégral de la ligne de La Roche-sur-Yon à La Rochelle. Les voies, les passages à niveau, les signaux, les quais sont neufs. "Le chantier avait été prévu avec une fermeture de ligne complète sur 24 mois", tient à préciser Loïc Cocherel Responsable du pôle stratégie et maîtrise d’ouvrage, "à la demande de la SNCF Voyageurs qui ne voulait pas se priver de deux saisons estivales, nous l'avons réduit à 18 mois, sans savoir que le Covid perturberait l'organisation mise en place, entre les approvisionnements des matériaux, les entreprises, les matériels de chantier. Nous avons pris deux mois de retard, il a fallu recaler en quelques semaines ce que l'on réalise parfois en plusieurs mois". Une performance.

La partie spectaculaire du chantier avec la manipulation et le transport des rails et du ballast est terminée. "En apparence il ne se passe plus rien, pour autant les techniciens posent les signaux, raccordent les passages à niveau, testent les installations. C'est très lent, la fin du chantier proprement dit est prévue pour mai". Suivront les tests en réel, puis les trains d'essais, avant de revoir les trains de voyageurs le 31 juillet.

À la fin de 2021 SNCF Réseau livrera le nouveau terminus technique d'Ancenis. Soit des aménagements de voies et de quais permettant de faire un terminus pour les TER venant de Nantes. Préfigurant un futur "RER". La mise en service est prévue en décembre 2021, au moment des changements des horaires des trains en Europe.

À Donges, le chantier du contournement ferroviaire de la raffinerie Total avance, les terrassements sont faits. La mise en service de ce nouvel itinéraire de 4,5 km, et de la nouvelle station plus proche du centre de la commune, est prévue pour octobre 2022.

Enfin, dans la perspective de la disparition des rails de l'ancienne gare du Chemin de fer de l'État dans l'île de Nantes, la SNCF Réseau a démonté, puis reconstruit des installations entièrement neuves avec un poste d'aiguillages sur le site du Grand-Blottereau à l'est de Nantes. La fin des travaux est prévue pour 2022.

L'activité de la SNCF Réseau ne résume pas à ces seuls "grands chantiers", une multitude d'interventions sont programmées au long de l'année, des kilomètres de renouvellement de ballast, de voies, des remplacements d'aiguillages à Nantes, à Connéré-Beillé, à Angers, le déroulement de la fibre entre Le Mans et Château-du Loir, la fin de la modernisation de la ligne Clisson Cholet, ou l'établissement de passerelles à La Baule.

 

Technologies numériques

Et après ? Les techniciens et les ingénieurs de la SNCF Réseau ne chôment pas.Ils réfléchissent à l'amélioration de l'axe "magistral" Nantes-Angers-Sablé-sur-Sarthe, sur lequel la saturation sera atteinte en 2030. C'est la colonne vertébrale du réseau ferré ligérien, entre Nantes et Angers aux heures de pointe, la ligne permettant de faire passer huit trains par heure et par sens. Plus, ce sera difficile sans investir dans le système de signalisation européen ERTMS (European Rail Traffic Management System), et le coût s'élèvera à plusieurs centaines de millions d'euros.

Pour faire simple, ce système numérique déjà utilisé en Suisse, permet de faire dialoguer les locomotives avec les voies, via la téléphonie mobile et les satellites, pour raccourcir la distance entre chaque train, et paradoxalement augmenter la sécurité.

 

Insolite

Du plus complexe au plus simple. Savez vous quelle est l'une des premières causes de retard des trains dans la région ? La divagation et les heurs avec des animaux sauvages ! Des kilomètres de grillage vont être déroulés au long des 70 km des zones concernées, et avec, au passage, une plus grande maitrise de la végétation pour que les arbres ne tombent pas avec le vent. Et que les trains arrivent toujours à l'heure.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sncf économie transports