• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Tony Bullimore, le miraculé du Vendée Globe 1996, est mort

Tony Bullimore, le 30 avril 2007, à Hobart en Australie / © ANOEK DE GROOT / AFP
Tony Bullimore, le 30 avril 2007, à Hobart en Australie / © ANOEK DE GROOT / AFP

Le navigateur anglais Tony Bullimore est décédé à l'âge de 79 ans des suites d'un cancer.

Par Fabienne Béranger

Il avait pris le départ du Vendée Globe le 3 novembre 1996 aux côtés de 14 autres skippers. Le 5 janvier 1997, Exide Challenger, le bateau de Tony Bullimore, chavire à 2 500 kilomètres des côtes sud de l'Australie. 

Il trouve alors refuge dans une poche d'air formée sous son navire retourné. Sans lumière, ni vivres autres que du chocolat, le skipper anglais survivra ainsi cinq jours avant d'être sauvé par une frégate de la marine australienne.
La reine Elizabeth II avait alors loué "l'extraordinaire instinct de survie" du "Bulldog britannique".

C'est lors de cette même édition 1996-1997 que disparaîtra Gerry Roufs. 
Des 15 skippers de cette troisième édition du Vendée Globe, seuls six boucleront leur tour du monde.

Côté terre, Tony Bullimore avait ouvert avec sa femme Lalel en 1966 "le Bamboo Club" à Bristol, où se sont produites des stars comme Bob Marley, Ben E. King ou Tina Turner, avant sa fermeture onze années plus tard après un incendie.

"Une légende de Bristol à la fois sur l'eau et sur la scène musicale. Tout ce que tu as fait pour casser les barrières raciales... Dors bien Tony Bullimore et merci", a d'ailleurs écrit la maire de Bristol Cleo Lake sur Twitter.
Le skipper britannique s'est éteint à 79 ans des suites d'un cancer.
 

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus