Transports : les Pays de la Loire adeptes du covoiturage

© MAXPPP
© MAXPPP

Economique, écologique, le covoiturage fait de plus en plus d'adeptes, notamment dans notre région. En cette période de départs en vacances, les ligériens privilégient les trajets longue distance partagés.

Par Céline Dupeyrat

Pratique, économique, écologique, convivial, le covoiturage est une des réponse à l'urgence climatique. 


La région pionnière en matière de covoiturage


Avec plus de 3,6 millions d’habitants, la région est pionnière en ce qui concerne le covoiturage qui se pratique ici depuis plus de 10 ans. Les 5 départements des Pays de la Loire ont vu naître une myriade d’aires de covoiturage mis en place par les départements et le conseil régional. On en trouve aujourd’hui plus de 200 rien qu’en Loire-Atlantique.

L’objectif  est de favoriser le covoiturage régulier dans les Pays de la Loire pour de courtes, moyennes ou longues distances. Il est, par exemple, bien plus rapide de se rendre de Nantes à Poitiers ou Bordeaux en voiture qu’en train. Les départements tentent également d’encourager le covoiturage domicile et le covoiturage travail autour de Nantes, Cholet, Angers ou encore Le Mans.


Blablacar, leadeur mondial


Leader en la matière, le site Blabacar voient les chiffres grimper en flèche en flèche chaque année, notamment en période de vacances.

"Nous observons un réel enguement en les Pays de la Loire . En 2018, nous avons enregistré une hausse de 20% sur les axes où la voiture est la seule option pour se déplacer", commente Audrey Wolfovski, General Manager France de BlaBlaCar.

La plate-forme française de covoiturage, a fait ses comptes : "grâce au meilleur taux de remplissage des voitures de ses utilisateurs, 1,6 million de tonnes de CO2 ont été économisées en 2018".
 
Le groupe rassemble la plus large communauté de covoiturage longue distance au monde. La plateforme met en relation des conducteurs voyageant avec des places libres et des passagers se rendant dans la même direction. Ils partagent un trajet et les frais qui y sont liés, tels que les péages et l'essence.

226 aires de covoiturages sont disponibles sur la région des Pays de la Loire. 
 
​​​​​​​
​​​​​​​

Aujourd’hui, 40% des 18-35 ans en France covoiturent sur BlaBlaCar.  Les seniors sont devenus le segment en plus forte croissance. Leur proportion a doublé en six ans.

Et le géant n'a pas fini de tisser sa toile. Avec l’acquisition de Ouibus et le lancement d’une offre de bus longue distance, le réseau communautaire , déjà leader mondial du covoiturage, continue d’étendre son emprise sur les routes européennes... jusqu’en Amérique latine.

Avec 75 millions de membres, 350 salariés, une présence dans 22 pays et une croissance de 40 % de son activité entre 2017 et 2018, la start-up  est valorisée à plus d’un milliard d’euros.

Les trajets de l'été 2018 par communes

Nantes : 306 694 habitants, 233 058 trajets(3)
Angers : 151 229 habitants, 168 196 trajets
Le Mans : 168 196 trajets, 168 196 trajets
La Roche-sur-Yon : 53 741 habitants, 59 311 trajets
Orvault : 25 931 habitants, 68 435 trajets

Source BlaBlaCar. Nombre de trajets passant ou ayant pour destination la localité, entre juillet et août.

Sur le même sujet

Eau et pesticides : la situation des Pays de la Loire

Les + Lus