• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Brétignolles-sur-Mer : une nouvelle enquête publique sur le port de plaisance ouverte ce lundi

Vieille de plus de quinze ans, cette histoire de port de Bretignolles-sur-mer connaît une nouvelle étape ce lundi 6 août / © France 3 Pays de la Loire
Vieille de plus de quinze ans, cette histoire de port de Bretignolles-sur-mer connaît une nouvelle étape ce lundi 6 août / © France 3 Pays de la Loire

Refusé une première fois en 2011, le projet de port de plaisance à Brétignolles-sur-Mer revient sur la table, avec une nouvelle enquête publique, qui s'ouvrée ce lundi 6 août. L'occasion pour les citoyens de participer au débat public sur ce vieux serpent de mer. 

Par Emma Derome

Plus de quinze ans après son lancement, et sept ans après son premier écueil, l'affaire du port de Brétignolles-sur-Mer est à nouveau sur le tapis. Le projet est relancé alors qu'une seconde enquête publique est ouverte ce lundi 6 août, et pendant 55 jours, jusqu'au 29 septembre. Des permanences à la mairie, des registres numérisés ainsi qu'un formulaire en ligne permettent aux citoyens intéressés de suivre le dossier et de donner leur avis. 

En 2011 déjà, une première enquête publique sur ce projet, une vieille promesse de campagne du maire Christophe Chabot, rendait un avis défavorable.
En cause, notamment, les lacunes environnementales du projet, qui demandait de creuser un port sur des terres agricoles, dont 9 hectares de zone naturelle protégée. L'enquête avait considérablement agité le débat public, 7 400 avis avaient été déposés. 
 

Depuis, la mairie a revu sa copie : des fouilles archéologiques ont été menées sur la zone, les terres agricoles ont été achetées à 99%, et le port de 915 places empiète sur une partie relativement réduite de la zone protégée : 1,5 hectares.
Au printemps 2018, la mairie annonçait avoir constitué un "dossier exemplaire", bien que le projet soit toujours contesté

► Explications d'Émile Leveel : 

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus