Coronavirus - Vendée : au Puy du Fou, on peut acheter des billets... pour le samedi 25 avril

Des billets pour la fin du mois ? Bien sûr, puisque le confinement n'a été annoncé que jusqu'au 15 avril. Au Puy du Fou, la direction du parc assume de se caler sur les annonces du gouvernement, et continue ainsi à vendre des entrées pour les vacances scolaires.

Sur le site du Puy du Fou, on peut encore acheter des entrées pour le samedi 25 avril.
Sur le site du Puy du Fou, on peut encore acheter des entrées pour le samedi 25 avril. © Damien Raveleau - France Télévisions
De grands amphithéâtres, comptant chacun plusieurs milliers de places, pour des spectacles à grand renforts de figurants et d'effets spéciaux. En attendant les annonces d'Emmanuel Macron, le Puy du Fou agit comme s'il était possible d'imaginer, pour les vacances scolaires, un retour à la vie d'avant le confinement. Sur le site internet du parc vendéen, on peut acheter des pass pour le samedi 25 avril, et même, réserver son dîner ou bien son déjeuner.

Contacté par téléphone ce lundi 13 avril, Laurent Albert, directeur du Grand Parc, ne voit pas où serait le problème : "Le confinement a été annoncé jusqu'au 15 avril. Donc, on n'a pas décalé. On attend les instructions qui seront données ce soir."

En théorie, le parc aurait dû entamer sa saison le 4 avril, les billets sont en vente depuis l'automne dernier. Lorsqu' Edouard Philippe a prolongé une première fois le confinement, le 27 mars dernier, le Puy du Fou a attendu 4 jours avant de publier, sur les réseaux sociaux, que l'ouverture allait être reportée.
 


La plupart des réservations décalées


Les personnes ayant réservé se sont vues proposer des reports ou des remboursements. "La plupart des clients choisissent de décaler leur visite. Nos billets pour le Grand Parc sont valables toute la saison jusqu'au premier novembre" explique Laurent Albert.

En attendant l'ouverture, une partie des salariés est au chômage partiel, mais les travaux continuent sur les futures attractions, suivant toujours les préconisations du gouvernement, et en respectant les préconisations sanitaires de l'OPBTP.

A l'intérieur du parc, les comédiens ne viennent plus, mais des répétitions techniques ont lieu, notamment pour les animaux comme les chevaux de la course de chars, qui comme des sportifs de haut niveau, doivent s'entraîner tous les jours.


Préparer le jour d'après


"Il faut préparer le jour d'après", conclut au téléphone le directeur, qui reconnaît que la situation serait plus compliquée si le parc n'était pas au tout début d'une longue saison.

Pour lui, le jour d'après le discours d'Emmanuel Macron sera probablement fait de nombreux appels téléphoniques, et de mails pour expliquer à chaque client les modalités de report ou de remboursement... alors que les réservations se poursuivront sur le site internet.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société puy du fou culture patrimoine
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter