Coronavirus : la Vendée moins touchée reste sur le pied de guerre, des marchés vont rouvrir

La Vendée avec un taux de 13 cas avérés au covid-19 pour 100 000 habitants reste en dessous de la moyenne régionale qui se situe à 24 cas, sans explication pour l'instant. Parallèlement, le Préfet annonce des dérogations pour 10 marchés supplémentaires.

 La cellule d'accueil covid19 installée au CHD de La Roche-sur-Yon
La cellule d'accueil covid19 installée au CHD de La Roche-sur-Yon © France Télévisions - Damien Raveleau
Des 5 départements des Pays de la Loire, celui de la Vendée est le moins touché par l'épidémie de covid-19. Le virus y circule néanmoins très fortement, le nombre de cas avérés augmentant toujours. Les autorités de santé ne donnent pas d'explication à cette circulation plus faible que dans les autres départements. Soit 13 cas pour 100 000 habitants en Vendée pour 24,1 cas pour 100 000 habitants en moyenne régionale. Le pic de l'épidémie est attendu entre le 6 et le 10 avril.

Ce 1er avril, 17 malades sont en réanimation, avec un total de 40 lits disponibles. 47 les sont en médecine, avec un total de 200 lits disponibles.
Le département dénombre 6 décès depuis le début de la crise, 2 au Centre Hospitalier de Challans, les autres au Centre Hospitalier de La Roche-sur-Yon.
 

La situation dans les Ehpad de Vendée

Vingt cas ont été signalés dans les 140 Ehpad du département. Cinq animateurs territoriaux vont leur venir en aide dans la mise en place des plans bleus destinés à confiner les résidents dans les établissements.

Une plate-forme régionale est en cours de mise en place au niveau régional pour mutualiser les demandes et les moyens dans les établissements accueillant des personnes âgées et dans les centres médico-sociaux.
 

La distribution des masques

Du point de vue de la direction du CH de La Roche-sur-Yon la situation est en nette amélioration. Des masques sont en cours de distribution dans tous les établissements, Ehpad et centres médico-sociaux. Les masques chirurgicaux sont affectés à tous les personnels soignants au sens large dans les services covid.

Des masques sont en cours de fabrication à partir de tissus de stérilisation utilisés au CH de la Roche; Ils seront affectés aux malades et à leurs soignants lors des retours à domicile.
 

Le confinement continue

Le préfet de la Vendée précise que le confinement est plus que jamais nécessaire. Il est maintenu pour l'instant jusqu'à la mi-avril. Avec pour le département, une interdiction d'accès aux plages. A l'île d'Yeu pour le tourisme, les locations saisonnières ne sont pas autorisées.
Les règles du confinement sont plutôt bien admises par la population, le préfet indique que le taux de verbalisation de 3% est inférieur à la moyenne nationale à 4%. Pour autant 4 personnes multirécidivistes seront déférées au tribunal à La Roche-sur-Yon. Les policiers municipaux peuvent verbaliser, comme la police nationale et la gendarmerie.
 

Les vacances et les marchés

Le confinement ce n'est pas les vacances ! Le préfet est catégorique. Pas question de vouloir se rendre dans sa résidence secondaire. Les sorties ne sont pas plus autorisées.

Les marchés, 16 d'entre eux ont déjà obtenu une dérogation à leur interdiction. Le préfet indique avoir reçu plusieurs demandes de dérogation supplémentaires qui devraient le conduire à donner son accord pour 10 ou 12 de ces demandes.

Les jardineries du département pourront faire l'objet d'une autorisation d'ouverture, pour les végétaux alimentaires, légumes par exemple, de même que pour l'alimentation animale. À l'exclusion des végétaux d'ornement.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société