Deux ans de prison avec sursis pour le psychiatre qui agressait des patients à l'hôpital de La Roche-sur-Yon

L'homme s'est dit surpris qu'on lui reproche ses méthodes. Il était accusé d'agressions sexuelles sur des enfants et des adolescents accueillis au centre hospitalier spécialisé de La Roche-sur-Yon.

Par Olivier Quentin

Philippe Jouin avait exercé pendant une trentaine d'années au centre hospitalier spécialisé de La Roche-sur-Yon. 

Psychiatre, il pratiquait des touchers rectaux ou vaginaux sur des enfants ou des adolescents hospitalisés au CHS.

Il disait avoir appris à travailler de cette manière tout en reconnaissant que ça ne se pratiquait plus.

Sollicités pour le procès, des experts ont confirmé que le praticien était largement sorti de sa sphère de compétence en pratiquant ces gestes injustifiés.
 
Le problème dans cette affaire, outre les faits bien sûr, c'était les missions exercées par ce praticien pour la Justice.

Car l'homme était aussi expert auprès des tribunaux. Difficile donc pour la justice vendéenne de juger cet homme qui était en quelque sort "un collègue".

Ainsi que la procédure le prévoit, le procès a donc été délocalisé et déplacé à Poitiers. 

Le tribunal correctionnel a condamné le psychiatre a deux ans de prison avec sursis pour cinq agressions commises entre 2010 et 2014.

Le Dr Jouin avait été radié de l'ordre en 2015 suite à une procédure diligentée par la direction de l'hôpital yonnais qui avait été alertée par des membres de son service.



 

Sur le même sujet

Les + Lus