Football : sèchement battu par Béziers, Les Herbiers relégué en National 2

La réduction du score d'Ambroise Gboho - à gauche - à la 72 ème minute, n'aura pas suffit à redonner espoir aux Herbretais. / © PHOTOPQR/LE MIDI LIBRE/MAXPPP
La réduction du score d'Ambroise Gboho - à gauche - à la 72 ème minute, n'aura pas suffit à redonner espoir aux Herbretais. / © PHOTOPQR/LE MIDI LIBRE/MAXPPP

Les finalistes de la Coupe de France n'ont pu faire face à la dynamique des Bitterois, déterminés à obtenir leur montée en Ligue 2, et s'inclinent largement (4-1). Sauf défection d'un promu, le VHF évoluera en National 2 à la rentrée.

Par Simon Auffret

Les jambes des joueurs de Stéphane Masala étaient lourdes, vendredi soir, en foulant la pelouse du stade Sauclières. Auteur d'un parcours exemplaire en Coupe de France, le Vendée Les Herbiers Football avait à mener une ultime bataille, pour assurer à l'arrachée son maintien en National. Après une victoire éreintante, en forme de sursis, obtenue face à Laval lors de l'avant-dernière journée du championnat.

Mais face à eux, les Héraultais ne se sont pas gênés pour leur rappeller leur statut d'équipe de bas de tableau de troisième division. L'Avenir Sportif Béziers a bien justement parié sur la saison prochaine, en dominant un match qui les propulse pour la première fois de leur histoire en Ligue 2. Ils n'auront pas joué contre le Paris Saint-Germain, eux. Mais obtiennent le statut de club professionnel.


Elissait (27'), Gbegnon (47'), Sissoko (57') sont parvenus tour à tour à percer les filets de Matthieu Pichot, cette-fois ci peu aidé par son montant. La tête croisée de Gboho, à la 72 ème minute, ne suffira pas à relancer un collectif éreinté, physiquement et mentalement, par une saison inédite.

Rabillard, à la 94 ème, scelle définitivement le sort des Herbiers et celui de Béziers : 4-1, défaite finale. Dans les vestiaires, les Vendéens ont eu à subir les résonnances de la fête bitteroise. À chacun son moment. Sébastien Flochon et ses coéquipiers pourront se consoler à leur retour dans l'ouest : un comité d'accueil les attend, samedi soir, dès 20 h 30. Au pied de la Tour Eiffel.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Chasse : les sangliers de la discorde

Les + Lus