Déconfinement : en Vendée, les résidences secondaires seront toujours interdites d'accès sur l'île d'Yeu

Le préfet de Vendée a confirmé aujourd'hui que l'île restera accessible pour les seuls résidents permanents. Malgré l'autorisation de circulation à 100 km à vol d'oiseau de son domicile, les propriétaires de résidences secondaires les plus proches ne pourront toujours pas se rendre sur l'île.

Le port de Joinville sur l'Ile d'Yeu pratiquement vide pour cause de Covid-19 en avril 2020.
Le port de Joinville sur l'Ile d'Yeu pratiquement vide pour cause de Covid-19 en avril 2020. © France Télévisions - Damien Raveleau
Dans un communiqué laconique, le préfet de Vendée Benoît Brocart indique que, malgré les annonces nationales de déconfinement, l'accès à l'île sera, jusqu'à nouvel ordre, limité à ses stricts résidents.

Après consultation de l'autorité locale et des autorités sanitaires, l'accès à l'île d'Yeu reste interdit aux non résidents permanents. Cette interdiction sera réévaluée au plus tard à la fin du mois de mai en fonction de l'évolution de la situation sanitaire. - Benoît Brocart, préfet de Vendée


C'est un regain soudain et massif de réservations de traversées sur la compagnie Yeu Continent, à la veille du confinement, qui avait amené la préfecture à prendre ces mesures de restriction dès le 16 mars dernier. Mesures maintenues, donc.

Car, avec seulement 25 lits disponibles, l'hôpital local ne peut faire face à une recrudescence de l'épidémie, à une période de l'année où, de plus, peu de médecins généralistes sont présents sur l'île.

Désormais, la date du 2 juin, retenue par le Premier ministre Édouard Philippe pour faire un nouveau point d'étape, semble logiquement en ligne de mire.
D'ici là, les Islais pourront découvrir en exclusivité la dernière création de leur brasserie locale, Les Fous brassant.

La Confinée, c'est son nom, est une bière brune que ses créateurs décrivent ainsi : "Ses arômes de pains grillés et son petit goût sucré rendent cette bière délicieuse et très agréable."

À consommer évidemment avec modération. De quoi patienter en attendant le retour des touristes...

• À revoir le reportage de notre équipe en Vendée, Fanny Borius et Damien Raveleau
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déconfinement société coronavirus santé transports économie tourisme
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter