Vendée : un nouveau bateau pour la liaison île d'Yeu continent

En juillet 2022, la compagnie Yeu Continent sera équipée d'un nouveau bateau d'une plus grande capacité et moins polluant. Son coût de près de 22 millions d'euros sera financé par la Région des Pays de la Loire. Il remplacera l'Insula Oya II.

L'Insula Oya III a été dessiné par le cabinet nantais SDI
L'Insula Oya III a été dessiné par le cabinet nantais SDI © Stirling Design International

Mis en service il y a 40 ans, l'Insulat Oya II, exploité par la compagnie Yeu Continent, arrivait en fin de parcours. Il fait partie d'une flotte de trois navires dont il est le plus ancien. Les deux autres, le Pont d'Yeu et le Châtelet, ont été mis en service en 2006 et sont des catamarans plus modernes capables de faire la traversée en 30 minutes contre 70 pour l'Insula Oya II.

Mais, l'Insula Oya II est plus réservé au transport de marchandises et de véhicules. Il avait été "jumboïsé" en 2006, à l'arrivée des catamarans. Ceux-ci ne pouvant prendre de fret et de véhicules, l'Insula Oya II avait été transformé. On avait réduit l'emport de passagers (de 700 à 250) pour laisser plus de place au fret.

 

Dessiné par un cabinet nantais

C'est pour ces missions que sera construit le futur navire qui prendra le relai de l'Insula Oya II. 

C'est le chantier Piriou, basé à Concarneau, dans le Finistère sud, qui a décroché le marché pour cette construction. Dessiné par Stirling Design International (SDI), cabinet nantais d’architecture navale et de design transport, le futur navire s'appellera Insula Oya III et devrait être mis en service en juillet 2022.

SDI explique dans un communiqué qu'il sera d'une capacité 40% supérieure à son ainé. Sa coque, de 5 mètres plus longue que pour le précédent, sera réalisée à Saint-Nazaire, précise la Région. Il pourra transporter 15 voitures contre 10 actuellement et 391 passagers contre 250 pour l'Insula Oya II. Les espaces dédiés aux passagers seront plus confortables.

L'Insula Oya II avait 40 ans d'activité entre l'île d'Yeu et le continent.
L'Insula Oya II avait 40 ans d'activité entre l'île d'Yeu et le continent. © France Televisions C.François

L'atout de ce nouveau bateau réside aussi dans son impact environnemental, plus réduit nous dit-on. "Les émissions atmosphériques et sonores du navire à quai seront réduites au maximum, nous apprend SDI, avec un dispositif de chargement électrique à quai à Fromentine et Port Joinville. Tous les moteurs du navire seront ainsi coupés, participant à la réduction de l’impact carbone du navire à quai."

 

"Le futur navire reprend la silhouette historique des navires"

Le cabinet d'architecte a choisi de conserver le style des navires précédents, "prenant exemple sur les paquebots côtiers « Insula Oya » de 1935, ou « Président Auguste Durand » de 1961, explique SDI, le futur navire reprend la silhouette historique des navires, avec un fronton avant vertical marqué, intégrant la timonerie haute, disposant d’une vue dégagée sur l’avant. La ligne du navire reprend les codes de design et de couleurs des paquebots mixtes de la période de la Compagnie Maritime des Chargeurs Réunis."

Coût : 21.9 millions d'euros financés par la Région des Pays de la Loire qui injecte chaque année 4.4 millions d'euros dans la régie départementale Yeu Continent et subventionne également à hauteur de 500 000 euros/an la liaison par hélicoptère avec l'île.

Christelle Morançais, la Présidente de la Région Pays de la Loire, a annoncé se rendre dans les prochaines semaines à Port-Joinville pour y présenter ce projet confié donc au chantier breton Piriou.

"Ce nouveau navire est très attendu par les Islais pour remplacer l'Insula Oya II, déclare le maire de l'île d'Yeu Bruno Noury. Ses capacités accrues vont permettre d'améliorer l'acheminement des marchandises sur l'île avec des moyens performants."

L'Insula Oya III fera la liaison en une heure, soit entre 10 et 15 mn de moins que le II, mais 30 mn de plus que les deux catamarans. Il n'y a aura pas de modification de tarif.

 

L'INSULA OYA III, carte d'identité :

Longueur : 55 mètres
Largeur : 12.6 mètres
Tirant d’eau : 2.35 mètres
Nombre de passagers : 391 passagers
Membres d’équipage : 8
Nombre de palettes maximum : 340

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports maritimes économie transports