Coronavirus : le CHD Vendée de La Roche-sur-Yon alerte sur un faux message diffusé sur les réseaux sociaux

Centre Hospitalier de Vendée à la Roche-sur-Yon / © France Télévisions
Centre Hospitalier de Vendée à la Roche-sur-Yon / © France Télévisions

Le centre hospitalier de La Roche-sur-Yon a posté ce lundi matin sur sa page Facebook une alerte à la fake news, concernant un pseudo message émanant du CHD Vendée. 

Par Fabienne Béranger

Alors que les personnels soignants des hôpitaux français peinent à lutter à contenir l'épidémie de coronavirus, les fake news, ces fausses informations, circulent sur les réseaux sociaux à ce sujet.

Peut-être avez-vous reçu le message suivant, émanant, soi-disant, du CHD Vendée et qui vous conjure : "à partir de demain, ne quittez pas la maison et pour le pain, si vous pouvez congeler car le pire commence". Le message se poursuit indiquant que "du 23 mars au 3 avril nous devons prendre soin de nous car nous serons au sommet du virus". 

Ce lundi matin, le centre hospitalier départemental de Vendée dément être l'auteur de ce message qui "circule sur les réseaux sociaux et ne provient pas du CHD Vendée. Même si les règles de confinement et les gestes barrières restent bien évidemment de rigueur, ne le relayez pas. MERCI".
La semaine pasée, les CHU de Montpellier et Toulouse ont également démenti le soi disant appel d'une infirmière de Montpellier disant avoir des informations privilégiées d'un médecin régulateur. Elle affirme que le nombre de cas de coronavirus explose, qu'il faut laisser ses courses dans la voiture pendant 1h30 et qu'il faut désinfecter tout ce qui a pu être touché par les autres avec de l'eau de javel diluée.
On sait que les fake news ont la peau dure sur internet. Même une fois démenties, certaines revient régulièrement comme ce pseudo appel au don du CHU de Nantes pour sauver une fillette. Il circule depuis 2003 et a refait surface la semaine passée.

Sur le même sujet

Les + Lus