La Roche-sur-Yon : pendant 3 jours, les machines vont combattre pour remporter la Coupe de France de robotique

La coupe de France de robotique revient à la Roche-sur-Yon en Vendée cette semaine, du 8 au 10 juillet. Plus de 100 équipes vont s'affronter pour le titre.
La coupe de France sera l'occasion de découvrir les combats de robots
La coupe de France sera l'occasion de découvrir les combats de robots © Canva

Une centaine d’équipes, des matchs de robots, le Festival We R Tech et ses ateliers scientifiques, un School Corner pour découvrir les métiers...Les robots font leur show cette semaine au parc des expositions de la Roche-sur-Yon. 3 jours de spectacle insolite au parc des expos des Oudairies.

Initialement prévue en mai, la Coupe de Robotique a été reportée en raison de la crise sanitaire. Elle se déroule donc du 8 au 10 juillet à la Roche-sur-Yon, et sera ouverte au public (sur inscription via le site de la Coupe). 

La Coupe de France de Robotique est un défi ludique, scientifique et technique de robotique amateur qui s’adresse à des équipes de jeunes passionnés issus pour la plupart des écoles d’ingénieurs.

Ce rendez-vous permet de nombreux échanges de savoirs et de savoir-faire entre les participants qui mettent en pratique leurs connaissances théoriques en électricité, mécanique ou encore leur capacité à travailler en équipe.

L'objectif, c'est de concevoir un robot autonome pouvant réaliser un certain nombre d’actions sur un thème donné. Cette année, la thématique «Sail the World» va faire naviguer les robots sur les mers et les océans.

Les drôles de machines devront s’orienter via les phares et les balises pour arriver à bon port ou allumer le phare sur les tables de jeux.

600 participants et 100 équipes

 

100 équipes et 600 pasionnés participeront à la compétion du 8 au 10 juillet.
100 équipes et 600 pasionnés participeront à la compétion du 8 au 10 juillet. © Oryon

Plus de 600 participants répartis en 100 équipes venant de toute la France seront en compétition. La Région, la Vendée et La Roche-sur-Yon seront représentées avec 4 équipes.

Robot’ICAM VENDÉE défendra les couleurs de l’ICAM. L’école d’ingénieurs yonnaise sera portée par une toute jeune association chargée de promouvoir et faciliter l’accès aux nouveaux outils de fabrication numérique auprès des étudiants.

"La robotique est partout dans nos vies"

Clément Orieux est en dernière année d'ingénieur à l'ICAM. Il participe pour la cinquième fois à la compétition. "La robotique c'est un champs très vaste", nous explique t-il. " Il existe plusieurs domaines, industriel avec la robotique de grosse ligne d'assemblage, la robotique comme on la pratique en coupe de France, à savoir construire un robot de A à Z et la robotique du quotidien. Il y toutes sortes de robots dans nos vies, que ce soit pour faire de la cuisine, du ménage, du bricolage ou du jardinage".

Ce que Clément aime dans cette compétition c'est l'esprit d'équipe. "On est hyper autonome, c'est à nous de tout gérer, d'organiser, de gérer nos budgets et notre communication. Nous, on fonctionne un peu comme une start-up. On se répartit des pôles techniques. Notre équipe c'est une quinzaine d'étudiants. Participer à la Coupe de France pour nous, c'est très formateur."

Nous avons eu un cahier des charges très précis en octobre. Nous avons construit notre robot en fonction. Là maintenant il va falloir affronter d'autres concurrents dans des matchs

Clément Orieux, étudiant à l'ICAM

 

Le robot de l'équipe de Clément est volontairement évolutif. "Il est construit par étages afin de déplugger chaque couche facilement pour avoir accés à toute les parties mécaniques et electriques du robot". C'est un robot ouvert qui peut se démonter facilement."

La thématique imposée, tournée autour du Vendée globe, fait que notre machine sera capable de ramasser des gobelets, sachant que ces gobelets représentent des bouées marine. Le robot sera aussi capable de taper dans des manches à air via un phare marin qui lui déclenchera un balisage lumineux, explique Clément.

La difficulté? "Concevoir un robot techniquement capable d'éviter l'adversaire et de se repérer sur le plateau. Ça ce n'est pas simple. En plus cette année il y avait beaucoup de nouveaux dans l'équipe. Il a fallu les intégrer. Avec le covid et le télétravail ça a été forcément beaucoup plus compliqué. C'était ça le challenge cette année.

Gagner, ils vont tout faire pour "mais la priorité c'est surtout de s'améliorer et de grapiller chaque année quelques places au classement, pour aller toujours plus haut", conclut Clément. 

Sur le plateau les robots s'affronteront dans des matchs autour de la thématique du Vendée Globe
Sur le plateau les robots s'affronteront dans des matchs autour de la thématique du Vendée Globe © Oryon

L’équipe Amiral (Sikula Robotik) relèvera aussi le challenge cette année. Cette association dont le siège est en Vendée, avec des membres répartis sur toute la France, a pour vocation de promouvoir la science, au travers la réalisation de projets technologiques et robotiques.

Deux autres équipes de Loire-Atlantique sont également inscrites : Lab Sciren et Focus Robotique.

Pour ceux et celles qui seraient bloqués à domicile ou dans l'incapacité de se déplacer la compétition peut être suivie en live sur la chaine Youtube de Planète Sciences et les réseaux sociaux.

Des animations gratuites

En marge de la compétition se tient le festival We R Tech. Un festivalWe R Tech est un festival 100% robotique à destination du grand public.

Au programme : de nombreux ateliers robotiques et mécaniques, des jeux et défis, du guidage avec des balises et gps, la découverte de la radio amateur et du morse. 

Des animations pour les enfants de 4 à 15 ans qui pourront réaliser sur place des expériences scientifiques, et découvrir de nouvelles technologies.

Programmation de micro-robots, création de robots insectes ou de toupies, atelier balise radio, atelier de coding ou encore réalisation de première soudure, ces ateliers découvertes, toutes ses activités sont gratuites.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
robotique économie innovation insolite sciences culture