La Roche sur Yon : les salariés de Mr Bricolage se mobilisent pour leur emploi, la direction ferme le magasin

Les salariés de Mr Bricolage de La Roche-sur-Yon sont en grève / © France Televisions - Damien Raveleau
Les salariés de Mr Bricolage de La Roche-sur-Yon sont en grève / © France Televisions - Damien Raveleau

Ce samedi 8 février un appel au débrayage a été lancé par le syndicat CGT devant le magasin Mr Bricolage de La Roche sur Yon. Comme 4 autres magasins de l'enseigne de bricolage, celui-ci est menacé de fermeture pour raisons économiques.

Par Vincent Calcagni avec Damien Raveleau

Mouvement de grève en cours au Mr Bricolage de La Roche-sur-Yon. Du coup, la direction a fermé le magasin pour cette journée de samedi.
le magasin de La Roche sur Yon est situé au sein de la galerie commerciale des Flaneries / © Damien Raveleau
le magasin de La Roche sur Yon est situé au sein de la galerie commerciale des Flaneries / © Damien Raveleau
 

"On part avec rien"

Le magasin Mr Bricolage de La Roche sur Yon emploie 43 personnes. Il est installé dans la zone commerciale des Flaneries depuis 40 ans.

Le groupe, dont le siège est situé à Orléans, a annoncé un projet de cessation d'activité au personnel au 30 décembre 2019. 

L'enseigne de bricolage projette au niveau national de fermer cinq magasins sur le territoire français dont celui de La Roche-sur-Yon, faute de repreneur.

Les salariés seront licenciés économiques dans ce cas et réclament "des indémnités décentes" comme l'explique la représentante du CSE au niveau du groupe. Katy Garcia est également salariée au sein du magasin de La Roche-sur-Yon.

Si on prend l'exemple d'un salarié qui touche 1 200 euros net par mois pour quinze ans d'ancienneté, l'indemnité de départ sera équivalente à 6 700 euros en tout et pour tout. Autant dire pour que pour l'instant on part avec rien. Notre but est d'obtenir davantage que ces indemnités minimum légales.

Il s'agit pour la direction du groupe de s'inscrire dans un plan national de cession d'activité en raison de la conjecture économique.

Les magasins qui appartiennent en propre au groupe ont été cédés à des adhérents entrepreneurs. 

Si aucune solution de reprise viable économiquement n'est trouvée, le magasin de La Roche-sur-Yon pourrait fermer définitivement ses portes le premier juillet au plus tard.

 

Sur le même sujet

Les + Lus