La Roche-sur-Yon : la statue de Napoléon en restauration

Elle avait été dégradée en juin dernier, tachée de rouge, la statue de Napoléon Bonaparte sur la place du même nom à La Roche-sur-Yon, va être restaurée.

La statue de Napoleon à La Roche-sur-Yon a été maculée de peinture rouge dans la nuit du 25 au 26 juin 2020
La statue de Napoleon à La Roche-sur-Yon a été maculée de peinture rouge dans la nuit du 25 au 26 juin 2020 © France Televisions - Damien Raveleau
Petite rappel historique : la ville de La Roche-sur-Yon fut érigée en chef-lieu par Napoléon Bonaparte en 1804. C'est sur sa décision que le projet de création d'une grande ville prend place dans ce petit bourg au centre de la Vendée. Il s'agissait alors d'en faire le symbole de la paix retrouvée après des années de guerre civile. Du reste, on avait aussi jugé à l'époque que Fontenay-le-Comte était trop excentré pour demeurer la capitale de ce département.

Voilà pourquoi, en 1854, fut érigée une statue représentant l'empereur, fondateur de cette cité qui, un temps, s'appela Napoléon pour, après d'autres noms encore, retrouver son nom d'origine, La Roche-sur-Yon.

En 2018, le conseil municipal demanda le classement en monument historique de la statue réalisée par le comte de Nieuwerkerke, ce qui fut fait en 2019.
  Mais, dans la nuit du 25 au 26 juin 2020,  l'empereur et son cheval ont été maculés de rouge par une ou plusieurs mains encore restées anonymes. L'enquête, nous dit-on se poursuit.

Les travaux de restauration vont enfin pouvoir commencer. Des échafaudages ont été montés cette semaine et à partir de lundi, deux restauratrices viendront débarbouiller le monument. Le chantier devrait se poursuivre jusqu'à la fin novembre. 

Pour cela, on chauffera le bronze afin de le nettoyer avec des compresses imbibées d'acétone. On effectuera ensuite un gommage qui permettra d'enlever également les traces de corrosion et on terminera pas une couche de protection de cire.

Le socle sera également restauré.

Le retrait des échafaudages est prévu ensuite pour se terminer le 27 novembre.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine culture