• faits divers
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite
  • culture

Golden Globe Race : Van Den Heede met le cap sur le Chili, dans une mer totalement chaotique

Jean-Luc Van Den Heede, leader provisoire de la Golden Globe Race, au large d'Hobart (Australie) le 5 octobre 2018 / © Christophe Favreau, GGR
Jean-Luc Van Den Heede, leader provisoire de la Golden Globe Race, au large d'Hobart (Australie) le 5 octobre 2018 / © Christophe Favreau, GGR

Le leader actuel de la course autour du monde en solitaire et sans escale, Jean-Luc Van Den Heede, fait actuellement route vers le Chili pour réparer son gréement mis à mal après que le bateau se soit couché sur l'eau, dans le Pacifique. La météo lui mène la vie dure.
 

Par Christophe François

Jean-Luc Van Den Heede est l'actuel leader de la Golden Globe Race, la course autour du monde en solitaire et sans escale, sur un voilier de moins de 11 m. Le  départ de cette course a été donné voilà 129 jours.

VDH, conformément au règlement, communique essentiellement par radio (BLU) et ses messages sont reçus et transmis par les radios amateurs de différents pays. Le dernier en date n'était guère rassurant : 

La Mer est totalement chaotique; je reste en fuite sans voile à 5 nœuds


Le skipper français et doyen de la flotte possède environ 15 à 16 jours d'avance sur le second de la flotte, une avance confortable. Mais celle-ci va bientôt fondre comme neige au soleil car Jean-Luc Van Den Heede a décidé de mettre le cap sur un port du Chili afin de réparer l'avarie de gréement survenue après que le bateau se soit couché sur l'eau à 150°.

C'est la solution envisagée par le marin et son équipe technique dirigée par Lionel Régnier.

"Il faut attendre que la mer se calme dans la transition entre deux systèmes pour que Jean Luc puisse répertorier tous les dégâts du mat le plus précisément possible", expliquait ce mercredi matin le boat captain du skipper, "pour cela je suis en relation avec le bureau d’études du fabriquant du mat et nous avons établi une liste de questions précises pour faire l'inventaire exact des avaries et du matériel disponible encore à bord".
 

La prochaine vacation entre Jean-Luc Van Den Heede et l'organisation de la course devrait avoir lieu lundi prochain. D'ici là, le skipper enverra des messages-textes pour donner des nouvelles du bord et de sa progression vers le Chili. D'après le règlement, le fait de faire escale pour réparer imposera au marin français de concourir en classe Chichester.
 

En classe Chichester, comment ça ?


Francis Chichester est un marin britannique qui, le 27 août 1966, part de Plymouth sur un voilier, le ketch Gipsy Moth IV, où il revient 266 jours plus tard le 28 mai 1967, ayant fait le tour du monde avec une seule escale à Sydney. 
L'organisation de la course fait une distinction entre un tour du monde avec ou sans escale, mais reconnaîtra chaque marin ayant bouclé le tour de la planète, soit 30 000 miles.

L’actuel second de la course, Mark Slats, prendra la place de leader dès que VDH se sera arrêté dans un port chilien.
 

Sur le même sujet

Visite du chantier de la mairie d'Olonne sur mer

Les + Lus