Les Sables d'Olonne : "essayer de prendre des forces pour tenir le cap", un dernier week-end de liberté en bord de mer

Le confinement a débuté mais la tolérance est de mise pour ce long week-end de Pâques. Les déplacements de loisir sont autorisés au-delà des 10km. Aux Sables d'Olonne, nombreux sont ceux qui en profitent.

Un dernier week-end de liberté en bord de mer aux Sables d'Olonne, le 3  avril 2021
Un dernier week-end de liberté en bord de mer aux Sables d'Olonne, le 3 avril 2021 © France Televisions

Ils sont venus se mettre, non pas au vert, mais au bleu... La mer, malgré le vent, accessible à tous pour deux jours encore.

"On avait déjà prévu depuis un moment d'aller ailleurs mais ça s'est précipité, disons !", raconte Gérard, un Angvein venu se ressourcer avec sa femme Michèle.

On a besoin de notre dose de mer de temps en temps

Michèle, angevine

"On travaille comme des fous toute la semaine et on n'a qu'une envie c'est prendre l'air, donc c'était l'occasion inespérée, finalement", explique Isabelle, venue de Cholet.

Certes, les contraintes restent : port du masque, respect du couvre-feu, six personnes maximum, mais dès mardi, la plage et l'eau seront rigoureusement réservés à ceux qui habitent à moins de 10 kilomètres.

Stéphanie devra y renoncer, elle, qui d'habitude parcourt si facilement les 30 kilomètresqui la séparent de la mer. Il y a une pointe d'amertume dans le sel de la journée.

"Un grand bol, un grand bol de soleil, en plus le temps est avec nous, et essayer de prendre des forces pour ce confinement de 4 semaines qui, je pense, sera peut-être plus que de 4 semaines".

Essayer de prendre des forces pour tenir le cap

Stéphanie, habitante de la Roche-sur-Yon

Une bonne nouvelle pour ceux qui vivent près de la mer : les activités nautiques, de plongée et de plaisance restent pour l'instant autorisées, dans un rayon de 10 kilomètres autour du domicile. Les mesures barrière restent valables.

"Il ne faut pas faire n'importe quoi, je respecte, estime Julien, un Brestois, et maintenant il n'y a plus qu'à croiser les doigts pour que ça aille mieux".

Une grande inspiration en ce week-end de Pâques, avant une longue période de jeûne.

Depuis samedi, les déplacements sont de nouveau limités sur l'ensemble du territoire français. Il n'est désormais plus possible de se déplacer au delà d'un rayon maximal de 10 kilomètres de son domicile, avec une tolérance pour ce week-end de Pâques. Sont autorisés les déplacements pour motifs impérieux dans un rayon élargi mais qui ne doit pas dépasser 30 kilomètres autour du domicile de résidence.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
confinement santé société covid-19