Les Sables d'Olonne : des affiches et des risques d'amendes contre les incivilités

La ville des Sables d'Olonne lance une nouvelle campagne d'affichage contre les incivilités sur le mode humoristique avec le rappel des amendes encourues.

Fernand Boipadeau pris en flagrant délit d'uriner dans les rues des Sables d'Olonne.
Fernand Boipadeau pris en flagrant délit d'uriner dans les rues des Sables d'Olonne. © Paul Pineau
L'été dernier, c'était "En ville, je m'habille". Les estivants des Sables d'Olonne étaient alors invités par voie d'affichage à ne pas se promener torse nu dans la station balnéaire de Vendée. Cet été, une nouvelle campagne est lancée avec de nouveaux personnages et de nouvelles mises en scènes, toujours sur un mode humoristique "pour souligner d'autres incivilités", précise la ville des Sables d'Olonne sur Facebook.

Miction impossible

Certains apprendront à cette occasion que la miction est le fait d'uriner. Une "miction impossible" dans la rue comme le rappelle l'une des affiches. On y voit un certain Fernand Boipadeau qui se soulage sous la fenêtre d'une habitante très énervée. Son porte-monnaie pourrait être soulagé à son tour d'une amende de 68 euros.
 
Gisèle Caniveau fait crotter son chien dans un espace public
Gisèle Caniveau fait crotter son chien dans un espace public © Paul Pineau

Aux chiottes

Gisèle Caniveau, un autre personnage de la série, risque la même amende de 68 euros. Elle fait "crotter son chien dans un espace public". Commentaire de Jacky Rolland sur la page Facebook de la ville : "Faire crotter son chien sur un espace public n'est pas une infraction, c'est de ne pas le ramasser qui est l'infraction."

Cigarettes et goélands

Chloé Corneteau pour l’interdiction de nourrir les goélands et Norbert Toxiqueau pour l’interdiction de jeter ses mégots de cigarette par terre complètent la famille. Plusieurs commentaires d'internautes évoquent aussi les nuisances sonores de certains deux roues ou encore le non-respect du port du masque.

Appel au civisme

"La propreté est l'affaire de tous". Avec cette nouvelle campagne, la ville compte sur l'humour et sur le civisme des visiteurs pour changer certains comportements. Elle rappelle que 37 agents entretiennent au quotidien les espaces publics et que 10 saisonniers renforcent les effectifs en été. L'opération a été lancée sous l'impulsion de l'Office du commerce et de l'artisanat. Les dessins sont signés par Paul Pineau (Polpino).
Publiée par Paul Pineau sur Mercredi 8 juillet 2020

Paul Pineau était déjà l'auteur de l'affiche de la campagne de l'été dernier avec un Robert Poilodeau qui se promenait torse nu rue des Halles. Il a revu son personnage en mode Covid 19 pour lui ajouter en 2020 un masque... posé sur la tête !
 
Robert Poilodeau torse nu et avec un masque sur la tête
Robert Poilodeau torse nu et avec un masque sur la tête © Paul Pineau

Notre reportage en août 2019


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société humour
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter