Vendée Globe : Jérémie Beyou attendu samedi midi aux Sables-d’Olonne

Mardi soir, Jérémie Beyou,l’un des favoris du Vendée Globe a heurté un OFNI. Un de ses safrans a été endommagé , et un renvoi d’écoute aussi. Le skipper a fait demi-tour pour réparer son voilier abimé. Il a jusqu’à mercredi 18 novembre 14h20 pour repartir en course.
Jérémie Beyou à bord de son IMOCA Charal
Jérémie Beyou à bord de son IMOCA Charal © Imoca

Coup de tonnerre sur le Vendée Globe mercredi matin. Jérémie Beyou, le grand favori de cette édition fait demi-tour vers les Sables d’Olonne  après une avarie sur un safran et un renvoi d’écoute.  Le skipper de Charal est attendu dans la baie des Sables vers 10h ce samedi matin. Vu la marée, le grand voilier noir et gris embouquera le chenal en milieu de journée.  Il y aura sûrement du monde pour l’accueillir.

Le bateau accostera aux pontons de Port Olonna vers 13h, dans une ambiance à huis clos. Depuis son Imoca, Jérémie Beyou, très affecté par ses déboires, dira quelques mots aux journalistes. 30 minutes sont réservées à la presse.  Top chrono.

Exfiltré pour aller se confiner

Le temps est en effet compté pour la Team Charal. Les techniciens ont peu de temps pour constater et panser toutes les plaies du bateau.  Il y a beaucoup de travail.  Plein de petites choses à contrôler.
" Les techniciens vont inspecter le bateau de fond en comble jusqu'à samedi soir voire dimanche matin. Des plongeurs vont aussi aller voir la coque. On devrait avoir un diagnostic précis des dégâts et des réparations à faire dimanche au plus tard", précise son service de communication.  Toute l’équipe est déjà sur place dans le port vendéen, prête à intervenir.

La conférence de presse finie, Jérémie Beyou sera exfiltré par l’organisation de  Course par un semi-rigide. Le skipper sera conduit dans un lieu tenu secret pour qu’il soit confiné.

Repartira ou  repartira pas ? La décision n’est pas encore prise. Une certitude, il a jusqu’au mercredi 18 novembre 14h20 pour repasser la ligne de départ du Vendée Globe. Le chronomètre est lancé…


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
voile sport vendée globe