• faits divers
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite
  • culture

Vendée : ils partagent leur maison avec des rats

Des rats desséchés retrouvés par Pierrick et Patricia dans leur maison de Saint-Hilaire-de-Loulay en Vendée / © France 3 Pays de la Loire
Des rats desséchés retrouvés par Pierrick et Patricia dans leur maison de Saint-Hilaire-de-Loulay en Vendée / © France 3 Pays de la Loire

Une famille de Saint-Hilaire-de-Loulay, en Vendée, pensait avoir trouvé la maison du bonheur. Elle n'imaginait pas que ce serait, en fait, celle de tous les cauchemars.

Par FB avec Elodie Soulard

Pierrick et Patricia ont acheté leur maison de Saint-Hilaire-de-Loulay, en Vendée, il y a huit ans. Un véritable coup de coeur.
Mais, très vite, le rêve s'est transformé en cauchemar. En cassant une cloison, ils y découvrent des rats desséchés. "Vu qu'on les entendait régulièrement à cet endroit-là, on s'est dit "il y a quelque chose qui se passe derrière cette cloison", explique Pierrick.

Pierrick et Patricia ont dû se résoudre à condamner une chambre de leur habitation. Les rats ont rongé toute l'isolation d'une cloison, des crottes à foison se trouvent dans le mur, une odeur pestilentielle se dégage des lieux.
"Quand on a acheté cette maison, on dormait dans cette chambre", explique Patricia, "on entendait les rats" dans le bas de la cloison, "du coup, il n'y a plus de laine de verre, plus rien. il faudrait tout casser."

Passage de caméras thermiques, réfection des eaux pluviales, trois dératisations, rien n'y fait, les rats colonisent toujours la maison et l'abiment de plus en plus. 

Aujourd'hui, la famille est dans l'impasse. Assurance, ancien propriétaire, tout le monde se renvoie la balle. Cette bâtisse, qui date des années 70, aurait un vice caché dans les canalisations d'eaux usées. C'est par là que les rats s'introduiraient dans la maison.
"On aimerait que ça bouge, on ne peut pas continuer à vivre comme ça", raconte Patricia, "on voudrait faire les travaux et être tranquilles, être une famille comme les autres".

Le montant des travaux est estimé à 30 000  euros. Le couple a lancé une cagnotte en ligne pour l'aider.
Le 1er février prochain, Pierrick et Patricia ont rendez-vous chez un conciliateur en compagnie de l'ancienne propriétaire.

► Le reportage de notre rédaction
En Vendée, leur maison est infestée par les rats

 

Sur le même sujet

Visite du chantier de la mairie d'Olonne sur mer

Les + Lus