Séisme : en Vendée, une petite secousse ressentie ce jeudi matin dans l'est du département

L'épicentre de ce léger séisme se trouvait du côté de Bressuire, dans les Deux Sèvres, mais on en a ressenti également les effets dans l'est de la Vendée.

© illustration Canva
Peu de Vendéens l'ont ressenti, l'épicentre se situant à 10 km à l'est de Bressuire, dans les Deux-Sèvres. Un séisme d'une magnitude de 3,4 et à une profondeur de 5 km selon les données fournies par le RéNaSS, le Réseau National de Surveillance Sismique.

Ce n'est pas rare dans la région, on se souvient que la terre avait tremblé en novembre dernier du côté de Saumur. Un petit séisme de magnitude 3. La secousse signalée ce jeudi matin était de faible puissance, ce qui explique qu'elle n'a pas ou peu été ressentie au delà de son épicentre. Du côté des Epesses, en Vendée, à une trentaine de kilomètres à l'ouest de Bressuire, on a à peine eu conscience que quelque-chose d'inhabituel avait lieu.

"J'ai entendu quelque-chose, nous a dit un habitant, j'étais réveillé et tout était calme. C'était comme un petit grondement, on aurait dit une voiture. Il y a déjà eu des tremblements de terre il y a quelques années mais c'était plus sec." Il y a un peu moins de deux ans, un séisme de 4,8 avait été signalé dans la même zone, c'était à Saint-Hilaire-de-Voust. Il avait réveillé de nombreux habitants cette nuit-là. "L'impression d'un grand coup de vent" avait dit à l'époque un témoin du séisme. "J'ai cru que la chaudière du voisin avait explosé" avait témoigné une autre personne. Mais aucun dégât.

Interrogé dans l'édition régionale de France 3 Pays de la Loire, Eric Beucler, enseignant-chercheur à l'Observatoire de sciences de l'univers, à l'Université de Nantes, avait expliqué ce jour-là que le massif armoricain était une très grosse chaîne de montagnes il y a 300 millions d'années.

"Pour faire des chaînes de montagne, il faut des failles, expliquait-il, et les failles, elle sont là. On peut aussi aller chercher les raisons sur les Alpes qui continuent à pousser.  Dans le grand-ouest, il y a environ un séisme tous les quatre jours."

On peut donc s'attendre à ressentir de nouveau des petites secousses dans la région.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
séisme faits divers environnement
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter