• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Vendée : ces agriculteurs qui passent au bio

© damien raveleau
© damien raveleau

Les Pays de la Loire est la deuxième région de France pour les surfaces agricoles cultivées en bio... En Vendée par exemple, 7% des exploitations s'y sont convertis. La barre des 400 exploitations bio a été dépassée cet été.

Par Damien Raveleau

Ce chiffre sonne comme un début de victoire sur le département de la Vendée : 400 exploitations en bio et d'autres sont à venir. Depuis 6 ans, le nombre d'exploitations bio a  augmenté de 33%. Vivent-ils de leur métier ? Pourquoi des agriculteurs jusqu'ici en exploitation conventionnelle (comme le veut la formule) passe à leur tour en bio ? Pas par dépit, ni pour la mode ! Elodie SOULARD et Damien RAVELEAU ont rencontré deux agriculteurs... L'un déjà bio... L'autre en cours de conversion...

Les études agricoles nous ont conditionnés dans l'agriculture chimique

Avec ses 400  agneaux Freddy Gauvrit est un éleveur heureux. Pourtant quand il s'est lancé dans le bio en 2007 après une quinzaine d'année en agriculture conventionnelle, il s'est senti esseulé, marginalisé par ses pairs. Freddy se souvient de sa formation "Pendant mes études, j'ai été conditionné par l'agriculture chimique. Maintenant, je fais ce que l'on faisait il y a 50 ans. Je n'ai rien inventé !". Cet agriculteur du Poiré-sur-Vie produit la quasi-totalité des aliments qu'il donne à ses animaux. L'agriculteur réduit ainsi les charges de sa production. A cela s'ajoute le choix de la vente par circuit court puiqu'il vend tous ses agneaux en direct à des consommateurs locaux. Il vit de son élevage. Pour lui, l'avenir de l'agriculture est entre les mains des consommateurs. Ce sont eux qui ont la clef !

A deux pas des Herbiers...
Entre deux traites, ses 70 vaches laitières paîssent du trèfle frais… Il y a six mois, Thierry Loiseau  et ses 2  associés ont entamé la reconversion de leur exploitation en bio… une démarche qui coulait de sources ! Sur les 400.000 litres de lait produit chaque année, 20% sont vendus directement aux particuliers ou aux supermarchés. La certification bio serait donc un gage supplémentaire de qualité. Aujourd'hui, l'exploitation de 135ha fait vivre 5 salariés, dont deux exclusivement pour le circuit court. Avec la certification bio, Thierry et ses associés s'imaginent pouvoir embaucher une autre personne…

Un petit guide pour les « bio-sceptiques » a été édité à l’occasion de la dernière campagne "Bio et local, c’est l’idéal".

agriculture bio se développe en Vendée

 



A lire aussi

Sur le même sujet

floralies

Les + Lus