• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Vendée : un drone pour protéger les oiseaux contre les lignes électriques

Un drone installe des balises sur une ligne électrique pour éloigner les oiseaux.
Un drone installe des balises sur une ligne électrique pour éloigner les oiseaux.

Les oiseaux qui percutent des lignes électriques meurent quasi systématiquement. Le choc peut entraîner des coupures sur le réseau. Pour éviter ce problème et réduire la mortalité des volatiles, des balises sont installées par drone dans les zones humides.

Par P.S.

Bouin, en Vendée. Un drôle d'oiseau survole le marais. Cette zone classée est survolée par de nombreux oiseaux. Mais leur vie ne tient qu’à un fil : menacée par les lignes électriques.

Balises

Pour éviter les collisions, Enedis installe sur le réseau des balises fluorescentes mobiles. Dans ce secteur humide, impossible d’utiliser les moyens classiques : les balises sont posées par drone.
 
La technique a été expérimentée dans les montagnes du parc de la Vanoise. C'était une première.  
Intervenants : Régis le Drezen, directeur Enedis Vendée //Philippe Feron, médiateur du Comité National Avifaune. Reportage : Elodie Soulard et Vincent Calcagni

Zone humide

A Bouin,  110 balises ont été disposées sur un kilomètre.

« Dans des zones humides comme celle-ci, sur certains types de vols ils ont tendance à venir percuter la ligne. Le but c’est seulement de leur rendre visible le câble pour qu’ils évitent l’obstacle », précise Philippe Feron, médiateur du Comité National Avifaun.

Outre l'aspect environnemental, Enedis souhaite sécuriser ses lignes électriques pour ses clients.

Coupures

« L’impact d’un oiseau sur les lignes électriques crée des coupures chez les clients et les industriels, ce qui est de moins en moins tolérables. Il nous fallait intervenir pour protéger ces lignes », souligne Régis le Drezen, directeur d’Enedis Vendée.

L'utilisation du drone pour installer des balises en zones difficiles fait ses preuves. Mais aujourd'hui,  aucune société française n'a encore  développé cette technologie.

Sur le même sujet

floralies

Les + Lus