Vendée Globe 2016 : une avarie sur le rail de Grand Voile pour Eric Bellion

Ëric Bellion attendu lundi 13 février 2017 aux Sables d'Olonne / © DAMIEN MEYER / AFP
Ëric Bellion attendu lundi 13 février 2017 aux Sables d'Olonne / © DAMIEN MEYER / AFP

Décidément les derniers jours en mer sont éprouvants pour les marins du Vendée Globe encore en course et leur matériel. Après Conrad Colman qui a démâté, c'est au tour d'Eric Bellion d'avoir des soucis avec son rail de Grand Voile.

Par Fabienne Béranger

Alors qu'il se trouvait au large de l'Espagne, à moins de 500 milles des Sables d'Olonne, Eric Bellion, le skipper de Commeunseulhomme a entendu "un bruit bizarre là haut dans la Grand Voile." Le vent montant, avec des rafales à 40 noeuds, le marin a "décidé de prendre un troisième ris (réduire la toile NDLR)".

"La têtière a pas mal battu pendant l’affalage et j’ai vu qu’elle n’était plus retenue au mât. J’ai tout affalé et j’ai constaté les dégâts." a-t-il expliqué. Il s'est ainsi rendu compte que la tétière, partie supérieure de la Grand Voile, était sortie du rail. Il doit donc complètement affaler sa voile avant de la réengager. Son équipe précise qu' "il ne sera plus possible de naviguer avec la Grand Voile haute mais avec une voile réduite sous 3 ris"

Le marin a signalé que, malgré ses difficultés, il n'était pas en danger. Eric Bellion, attendu lundi après-midi aux Sables d'Olonne, pourrait n'arriver que mardi.

Vendredi soir, c'est le Néo-Zélandais Conrad Colman qui a démâté. Il tente de rallier Les Sables d'Olonne sous gréement de fortune.





A lire aussi

Sur le même sujet

Archive avril 2015 : arrêt projet la médiathéque

Les + Lus