• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Vendée Globe 2016 : Le Cléac'h et Thomson poursuivent leur mano a mano

Armel Le Cléac'h a repris de l'avance sur Alex Thomson / © DAMIEN MEYER / AFP
Armel Le Cléac'h a repris de l'avance sur Alex Thomson / © DAMIEN MEYER / AFP

Armel le Cléac'h, le leader du Vendée Globe, et son dauphin Alex Thomson, qui contournent une dépression au sud-est de la Nouvelle-Zélande, poursuivent ce mardi leur mano a mano en tête de la flotte.

Par FB avec AFP

Lundi, Le Cléac'h (Banque Populaire VIII) a  augmenté d'une cinquantaine de milles son avance sur le skipper britannique d'Hugo Boss qu'il précédait de 115,99 milles au classement de 18h00 (17h00 GMT), alors qu'il ne possédait que 67,37 milles d'avance vingt-quatre heures auparavant.
Les deux skippers étaient aux prises avec des vents faibles.

Au classement de ce mardi 13 décembre à 9 heures, Armel Le Cléac'h a une avance de 175 milles d'avance sur Thomson, 

Derrière, Paul Meilhat (3e) et Jérémie Beyou (4e) pointent à quelque 1386 et 1453 milles des deux bateaux de tête et bénéficient tous deux d'un vent de nord-ouest de 20 à 25 noeuds. S'il continuent de progresser à la même allure, ils devraient pouvoir éviter la grosse dépression attendue à partir de ce mardi.

En revanche, Yann Eliès (5e), Jean Pierre Dick (6e) et Jean Le Cam (7e) vont devoir faire face à des vents de plus de 50 noeuds avec des rafales à 80 noeuds et des creux de 10 mètres.
Dans ces conditions, Dick a déjà fait savoir qu'il jouerait la sécurité en empruntant le détroit de Bass, entre la Tasmanie et l'Australie, où la mer sera beaucoup moins agitée.
"La sécurité du bateau et du marin passent clairement avant la course, a confié le Niçois. Cette dépression est très puissante, il est hors de question que nous allions là-dedans. La situation est dangereuse. Dans les prochaines heures, il va falloir oublier le classement et essayer de garder raison. Je fais le choix de la sécurité maximum." 

Jean Le Cam a pris une option sud, tandis que Yann Eliès a choisi de se mettre à la cap, autrement dit il fait du sur-place, laissant passer la tempête.

A lire aussi

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus