Jean Le Cam peut continuer sa préparation mais n'a “pas le budget pour participer au Vendée Globe”

Jean Le Cam a réuni l'argent nécessaire pour prendre le départ du Vendée Globe 2016 / © DR
Jean Le Cam a réuni l'argent nécessaire pour prendre le départ du Vendée Globe 2016 / © DR

La campagne de financement participatif lancée fin avril par Jean Le Cam a porté ses fruits. Les 360 000 euros qu'il espérait ont été obtenus. Mais ce n'est pour autant que le Roi Jean pourra prendre la mer, faute de partenaires.

Par Fabienne Béranger

"L'argent de cette collecte va me permettre, et je m'étais engagé en ce sens, d'acheter exclusivement du matériel et des équipements pour continuer à armer mon bateau." explique Jean Le Cam sur sa page Facebook.

367 172 euros. C'est la somme exacte récoltée par le Roi Jean grâce à sa campagne de financement participatif lancée le 28 avril dernier via la plateforme de crowfunding KissKiss BankBank.
Cet argent, le skipper en avait besoin pour espérer prendre le départ du prochain Vendée Globe qui s'élancera le 6 novembre des Sables d'Olonne. 

"Yes, we Cam"

705 contributeurs ont finalement mis la main au porte-monnaie afin de financer le projet de Jean Le Cam. La majorité a versé une contribution de 30, 50 ou 100 euros. 

"Il y a plus de 600 personnes, dont je ne connais même pas 10 % d’entre eux, qui ont adhéré à mon projet. C’est formidable, non ? On parle d’argent mais derrière il y a des gens. Cette expérience est très riche humainement." expliquait Jean Le Cam il y a quelques jours à nos confrères du Monde.

Vendredi, à deux jours de la fin de sa campagne, seuls 130 232 euros avaient pu être récoltés. Mais Jean Le Cam a sorti sa botte secrète, comme il l'explique sur sa page Facebook : "Pour franchir la ligne d'arrivée et clore cette incroyable collecte, j'ai pu compter sur le soutien indéfectible de ma banque le Crédit Agricole Finistère qui m'accompagne dans toutes les étapes de ma carrière de skipper de course au large."

Nous avons traversé ensemble bien des océans et subi nombre de tempêtes.


"Tous ces aléas ont renforcé notre confiance mutuelle. Au regard de la somme importante atteinte et avec l'accord de ma banque, j'ai décidé de compléter cette collecte au titre de ma société Mervent." poursuit-il.

Mais ce n'est pas pour autant que le 6 novembre prochain le Roi Jean pourra prendre le départ du Vendée Globe 2016 à la barre d' "Hubert", son 60 pieds IMOCA baptisé ainsi du prénom d'Hubert Desjoyeaux, construteur naval et frère de Michel.
"Je n'ai toujours pas de partenaires (...) je peux continuer la préparation de mon bateau mais je n'ai pas le budget pour participer au Vendée Globe." nous a-t-il expliqué.


A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus