Vendée Globe : Samantha Davies contrainte à l'abandon pour sa troisième participation à la course

Après la collision qui a endommagé la quille de son bateau mercredi 2 décembre la navigatrice doit faire escale à Cape Town en Afrique du Sud et abandonner le Vendée Globe. Mais Samantha Davies compte repartir une fois son bateau Initiatives-Coeur réparé et boucler son tour du monde hors course.
c'est le cinquième abandon dans ce Vendée Globe 2020
c'est le cinquième abandon dans ce Vendée Globe 2020 © Loic VENANCE / AFP
"Malheureusement je ne peux pas réparer toute seule, il y a trop de dégâts, notamment dans la quille, il faut sortir le bateau de l’eau. Je dois abandonner le Vendée Globe" annonce Samantha Davies dans un communiqué de presse.
 
Après la violence de la collision survenue sur la quille de son navire la navigatrice et son équipe estime que l'abandon est la seule solution envisageable:

 "Il n’apparaît en effet pas raisonnable d’affronter les mers du Sud avec une monture dont l’intégrité n’est pas assurée à 100 %. La règle du Vendée Globe est claire : en faisant escale et en demandant assistance, Sam Davies est contrainte à l’abandon" précise Initiatives-Coeur - Vendée Globe.

Toutefois Samantha Davies compte repartir hors-course une fois les réparations effectuées.

"J’ai toujours dit que ma mission était de faire le tour du monde sur ce bateau" précise la navigatrice anglaise, "pour moi, mais aussi pour Initiatives-Cœur, pour mécénat chirurgie cardiaque. Si je peux remettre le bateau en état et repartir, je suis motivée pour le faire".
 
Vendée Globe: Samantha Davies contrainte à l'abandon pour sa troisième participation à la course

Le navigateur Sébastien Simon, originaire des Sables d'Olonne en Vendée fait également route vers l'Afrique du Sud pour réparer les avaries sur son bateau.
 
C'est le cinquième abandon dans ce Vendée Globe 2020 après ceux de Sébastien Simon, Alex Thomson, Kevin Escoffier et Nicolas Troussel.

Au classement c'est toujours Charlie Dalin qui est en tête suivi de Thomas Ruyant et de Louis Burton.




 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vendée globe sport voile