Vendée : interdiction de la pêche des coquillages en baie de Bourgneuf

Publié le Mis à jour le

La présence de norovirus a conduit la préfecture de Vendée à interdire temporairement la pêche et la consommation de coquillage sur la zone de la baie de Bourgneuf.

Responsable de la gastro-entérite, le norovirus peut transiter par les coquillages. 

Or, une intoxication collective a été signalée aux services vendéens de la protection des populations.

Après confirmation de cette intoxication alimentaire et l'établissement d'un lien avec la zone de production de coquillages de la baie de Bourgneuf et nord-est du Gois, la préfecture de Vendée à pris une mesure temporaire d'interdiction.

"Par arrêté du 24 janvier 2020, le préfet de la Vendée a interdit la pêche professionnelle, le  ramassage, le transport, le stockage et la commercialisation des coquillages, destinés à la consommation humaine, en provenance de la baie de Bourgneuf – Nord Est du Gois."

La préfecture précise que les norovirus ne sont pas détruits à la simple cuisson et conseille de détruire les coquillages provenant de cette zone et qui n'auraient pas encore été consommés.

Elle ajoute que : "la pêche à pied de loisir de tous les coquillages sera également interdite par arrêté municipal  des communes de Barbâtre, Beauvoir-sur-Mer et Bouin, situées à proximité immédiate de cette zone de production."

Chez les professionnels, c'est l'incompréhension. Pour eux, la situation ne justifie pas une telle interdiction qui court jusqu'au 6 février. En attendant, ils vont devoir stocker leur production.