• faits divers
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite
  • culture

Vendée : tremblement de terre à La Châtaigneraie

L'épicentre du séisme se situait à la Châtaigneraie en Vendée
L'épicentre du séisme se situait à la Châtaigneraie en Vendée

Un séisme de 4,8 sur l'échelle de Richter a été ressenti la nuit dernière dans l'est de la Vendée. Sans gravité, il a cependant donné quelques inquiétudes et provoqué une dizaine d'appels sur le 18.

Par Olivier Quentin

Comme une explosion 


Isabelle à La Châtaigneraie a bien entendu un gros boum ce matin. Ça les a réveillé elle et son mari. "On s'est levé, raconte Isabelle, on a cherché d'où ça pouvait venir mais on n'a rien trouvé. C'est la première fois que j'entends ça."

Autre témoignage dans une boulangerie de Fontenay le Comte : "On a eu l'impression d'un grand souffle de vent qui a fait trembler la maison."

Selon le Réseau National de Surveillance Sismique, le séisme a eu lieu à 4h08 avec un épicentre du côté de la Châtaigneraie. 

Un gros séisme tous les deux ans


Eric Beucler, enseignant-chercheur à l'Université de Nantes dirige avec Mickaël Bonnin le laboratoire de planétologie. Il a l'habitude de ce type de phénomène. "On en a un tous les deux ans. Celui-là est tellement fort qu'on ne peut pas le rater. Nos collègues anglais ou espagnols l'ont forcément détecté eux aussi."

Il y a souvent des tremblements de terre dans l'ouest mais ils sont de faible amplitude. "Ce genre de phénomène est courant et il le sera de plus en plus du simple fait qu'il y aura plus de stations qui pourront les détecter. La sismologie dans l'ouest de la France est particulière, explique Eric Beucler, on a un séisme tous les quatre jours mais personne ne les ressent. Le plus gros a eu lieu à Oléron en septembre 1972, il était de 4,9 à 5."
A la Châtaigneraie on a bien senti le sol trembler / © Photo France 3 Sandrine Gadet
A la Châtaigneraie on a bien senti le sol trembler / © Photo France 3 Sandrine Gadet




C'est une énigme scientifique...


Reste maintenant à expliquer l'origine de ce séisme et c'est ce qui est le plus compliqué. "C'est une énigme scientifique reconnaît Eric Beucler, Il n'y a pas beaucoup de mouvements par ici. On ne détecte pas vraiment de plaques qui se déplacent. Est-ce qu'on est dans un mouvement très lent ou une fin de cycle où tout est fracturé ?" La question reste posée mais ne semble pas soulever plus d'inquiétudes au laboratoire de planétologie de Nantes.

Le séisme de ce lundi matin n'a pas fait de dégâts. Les pompiers vendéens ont reçu une dizaine d'appels mais sans déclencher d'intervention.

Ce séisme de magnitude 4,8 sur l'échelle de Richter sera sans doute rectifié à la baisse comme c'est souvent le cas après réception de toutes les données et l'application d'une loi d'atténuation.

Sur le même sujet

Visite du chantier de la mairie d'Olonne sur mer

Les + Lus