VIDEO. Pourquoi les jeunes conducteurs sont les premières victimes de la route

Publié le Mis à jour le
Écrit par Xavier Collombier .

Ils sont souvent les premières victimes d'accidents mortels sur la route. Trop sûrs d'eux, ne maîtrisant ni la vitesse ni toutes les règles de sécurité, les jeunes conducteurs représentent près de 27 % des conducteurs tués chaque année. 

Le constat

D'après une étude de l'organisation de coopération et de développement économique (OCDE), les jeunes conducteurs représentent près de 27 % des conducteurs tués sur les routes. De 20 à 30 % du total des décès dus à des accidents de la circulation sont la

conséquence de collisions impliquant cette catégorie de conducteur. Le taux de mortalité chez les jeunes est trois fois plus élevé chez les garçons que les filles.

Les accidents de la route sont les premières causes de la mortalité chez les jeunes de 15 à 25 ans.

En France, alors qu’ils constituent 13 % de la population, les 15-24 ans représentent un quart des personnes tuées sur les routes. Ils paient également un lourd tribut en tant que passagers : plus d’un tiers des passagers tués ont entre 15 et 24 ans. 

Plus d'un tiers des accidents dans notre pays ont lieu sur les routes départementales et de campagne. 7% seulement des accidents ont lieu sur autoroute. En Loire-Atlantique, cette année d'après les chiffres de la gendarmerie, 90 % des accidents mortels ont eu lieu dans des déplacements quotidiens autour du domicile des victimes.



Comment expliquer ces chiffres ?

  • Les 18-24 ans représentent plus du quart (26,5%) des personnes tuées en présence d’alcool selon les chiffres de la prévention routière.
  • Les fins de semaine sont particulièrement accidentogène. Plus de l'amoitié des jeunes qui se tuent sur la route sont morts la nuit d'un week-end.
  • Les jeunes conducteurs sont souvent au volant de voiture d'occasion, résistant mal aux chocs.
  • Le sentiment de toute puissance sur la route est souvent présent chez le jeune conducteur masculin. "Les jeunes sont surreprésentés dans les accidents à véhicule seul, les accidents par perte de contrôle et les accidents dans lesquels le conducteur, dans une manœuvre de tourne-à-gauche, coupe la trajectoire des véhicules venant en sens inverse." explique l'étude de l'OCDE.




Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité