• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Viticulture : la confusion sexuelle, une alternative aux traitements chimiques

Les capsules diffusent des phéromones femelles / © France 3
Les capsules diffusent des phéromones femelles / © France 3

Perturber le cycle de reproduction des insectes en saturant l’atmosphère de phéromones, c’est l’objectif de cette technique respectueuse de l’environnement.

Par Fabienne Even

Pour empêcher la prolifération des papillons cochylis, insectes ravageurs de la vigne, les viticulteurs du vignoble nantais utilisent la méthode de la confusion sexuelle pour perturber leur cycle de reproduction.

Dans les vignes, d'étranges capsules sont disséminées dans les parcelles : elle diffusent dans l’atmosphère des phéromones synthétiques de papillons femelles.

"Les males sont perdus et s’épuisent en recherchant les femelles et meurent d’épuisement" explique Benoît Morgant, Ingénieur vigne chez Acti.

Cette technique naturelle, efficace durant six mois est plébiscitée par les viticulteurs installés en bio.

► Le reportage de Jean-Pierre Brénuchon et Dominique Le Mée

Interlocuteurs : Benoît Morgant, Ingénieur Acti, Richard Brégeon, Technicien viticole BASF et Sylvain Paquereau, viticulteur domaine de l'Épinay

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus