• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Monaco inaugure un nouveau bâtiment parlementaire pour ses 24 élus

Le nouveau bâtiment dessiné par l'architecte monégasque Jean-Michel Ughes. / © Charlie Gallo / Centre de presse
Le nouveau bâtiment dessiné par l'architecte monégasque Jean-Michel Ughes. / © Charlie Gallo / Centre de presse

La principauté de Monaco a inauguré ce mercredi un nouveau bâtiment flambant neuf de 3.640 m2 sur quatre étages, pour abriter l'un des plus petits parlements au monde, au monde composé de seulement 24 élus.

Par Anne LE HARS avec AFP


Le nouvel édifice du "Conseil national" monégasque, inauguré officiellement par le prince souverain Albert II et son épouse la princesse Charlène, a coûté plus de 26 millions d'euros. Outre les 24 élus, il accueillera une trentaine de membres du personnel.

Voir la liste des élus

L'institution centenaire était à l'étroit dans son bâtiment historique du Rocher, là où se trouvent la vieille ville et le palais princier. Désormais les élus auront des bureaux dédiés, des salles de réunions équipées d'écrans, un espace bar sur le toit avec une somptueuse terrasse tournée vers la mer, tandis que le petit hémicycle pourra accueillir 120 visiteurs extérieurs au lieu de la moitié auparavant.

Inauguration par le prince souverain Albert II et son épouse la princesse Charlène du nouveau bâtiment du Conseil national. / © Charlie Gallo / Centre de presse
Inauguration par le prince souverain Albert II et son épouse la princesse Charlène du nouveau bâtiment du Conseil national. / © Charlie Gallo / Centre de presse
Contrairement à leurs homologues des pays voisins, les élus monégasques ne sont pas des députés professionnels. Il touchent une indemnité de 2.700 euros par an,
sans aucune note de frais. Ainsi, le président du Conseil national Jean-François Robillon continue a exercer son métier de chirurgien.

Le parlement vote les lois après avoir trouvé un consensus avec le gouvernement. 

La présence de l'opposition -quatre membres actuellement- remonte seulement à une révision constitutionnelle de 2003 suscitée par l'entrée de Monaco
au Conseil de l'Europe l'année suivante.

Le "Conseil national" est le seul organe élu de la principauté, pour lequel votent les résidents de nationalité monégasque, qui s'avèrent ultra minoritaires dans
leur pays.


Sur le même sujet

Label Tourisme et Handicap, état des lieux.

Les + Lus